-- -- -- / -- -- --
Nationale

SILA 2017 : « Que le livre soit un moyen pour promouvoir l’image de l’Algérie »

SILA 2017 : « Que le livre soit un moyen pour promouvoir l’image de l’Algérie »

Le Premier ministre Ahmed Ouyahia appelle à respecter et à promouvoir l’image de marque de l’Algérie à travers le livre.

 « Le livre doit avoir cette force de véhiculer notre identité, nos valeurs, en somme l’image de marque de notre cher pays », a-t-il déclaré hier, lors de l’inauguration du 22e Salon international du livre d’Alger (SILA) au Palais des éxpositions des Pins-Maritimes, à 10 km l’est de la capitale.

Ahmed Ouyahia, qui a visité une bonne partie de ce Salon international, n’a pas manqué de rappeler les « efforts » pour la promotion de la langue tamazight, qui est déjà inscrite dans la Constitution comme une langue nationale. Il a appelé à davantage de production littéraire en tamazight, en promettant l’aide des pouvoirs publics.

Le SILA 2017 coïncide avec le 100e anniversaire de la naissance de Mouloud Mammeri, un géant de la littérature algérienne d’expression française et précurseur de la promotion de tamazight dans les années 1970 et 1980. Cette édition du SILA 2017 dont l’invité d’honneur est l’Afrique du Sud, n’a pas vu une forte affluence comme les éditions précédentes.

« Les plus grandes maisons d’édition d’ici et d’ailleurs ont tenu à marquer leur présence en cette année 2017 », estime un professionnel, habitué de ce Salon. Il faut savoir que le ministre de la Culture, Azeddine Mihoubi, n’a pas manqué de réitérer la volonté du gouvernement d’aider les maisons d’éditions, notamment celles rencontrant des difficultés, à mieux gérer leurs programmes éditoriaux.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email