Services de réanimation et de numérisation : Les engagements de Saihi – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Services de réanimation et de numérisation : Les engagements de Saihi

Services de réanimation et de numérisation : Les engagements de Saihi

Le ministre de la santé a annoncé, ce samedi, l’ouverture de service de réanimation dans tous les établissements hospitaliers à travers le pays en vue d’assurer une prise en charge optimale des patients.

Inaugurant, ce samedi, un nouveau service à l’établissement hospitalier spécialisé (EHS) en maladies infectieuses, Laadi-Flici (Ex El-Kettar), M. Saïhi a  relevé l’importance des services de réanimation dans tous les établissements hospitaliers du pays, en vue d’assurer une prise en charge  optimale des patients, d’une part, et faire face à toute urgence à l’instar de la pandémie Covid-19 qui a secoué le monde ces dernières années, d’autre part.

Le ministre de la santé a précisé, à cette occasion, que « l’EHS Laadi-Flici nécessitait ce service de réanimation, doté de matériels nécessaires numérisés permettant aux professionnels de la santé d’exercer leur métier de manière à offrir de meilleures prestations aux patients ».

Le premier responsable su secteur a exprimé sa détermination à ouvrir des services de réanimation là où il y a des services d’urgences partout sur le territoire national afin d’éviter aux patients la charge du déplacement et desserrer l’étau sur les professionnels de la santé.

Evoquant la numérisation, M. Saïhi s’est félicité du niveau de prise en charge des patients dans de nombreux établissements hospitaliers, précisant que « son département était déterminé à poursuivre la numérisation du secteur conformément aux orientations des pouvoirs publics, dans l’objectif d’améliorer davantage les services fournis aux citoyens après numérisation des dossiers, pour permettre aux patients de se faire soigner partout dans le pays et aux spécialistes d’assurer un bon suivi ».

Il convient de rappeler que la numérisation du secteur de la santé constitue désormais une « nécessité impérieuse » qui s’impose en matière de modernisation de la gestion, de rationalisation des dépenses et d’amélioration des services dispensés aux malades, selon des experts en informatique et en gestion des établissements hospitaliers.

Lors de sa visite d’inspection au centre hospitalier universitaire (CHU), Isaad Hassani à Beni Messous (Alger), en décembre 2022, le ministre de la santé Abdelhak Saihi avait déclaré que la numérisation du secteur de la santé sera généralisée avant le mois de juin 2023.

 « Nous allons avoir une numérisation qui permettra d’identifier le malade là où il passera. Cela nous permettra de lutter contre toute forme de gaspillage, et par la même occasion, ne pas fatiguer le malade en allant d’un service à un autre, car son bilan va le suivre partout », avait-t-il indiqué. Et d’enchaîner « L’année 2023 sera celle de la numérisation. Cela va nous permettre de faciliter l’accès aux soins, la prise en charge du malade, ainsi que le travail du professionnel de santé ».

Il avait évoqué, par ailleurs, la prise en charge numérique des dossiers des patients  qui se fera avec un CD et un numéro d’identification national, permettant d’accéder aux dossiers médicaux et aux données relatives au parcours de soin du patient via son utilisation, et ce, dans l’ensemble du pays.  Dans le même sillage, il avait expliqué que l’ère du papier est révolue, et que les coûts exorbitants de l’utilisation des papiers le seront également.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email