-- -- -- / -- -- --
Nationale

Rénovation du lycée Ibn Rochd (Blida) : un résultat catastrophique

Rénovation du lycée Ibn Rochd (Blida) : un résultat catastrophique

Si la rentrée scolaire 2014-2015 devrait avoir lieu sans le moindre problème à travers le territoire national et comme souhaitée par les pouvoirs publics, il n’en demeure pas moins qu’au lycée Ibn Roch de Blida elle ne répond pas du tout à ce qu’espérait-il y a de cela deux années le personnel de cet établissement.

Effectivement, le doyen des établissements scolaires, l’ex-Duveyrier et actuellement Ibn Rochd, a fermé ses portes pendant plus de deux années pour des travaux de réfection. L’établissement en question a bénéficié d’une enveloppe accordée par le président de la République Abdelaziz Bouteflika à la rentrée 2005 et elle était de 17 milliards de centimes. Rappelons que ce lycée a été construit en 1880 et certains endroits ne résistaient plus sous le poids de ce vieux bâti.

Bonne décision a été prise pour le réfectionner et le remettre en état pour pouvoir accueillir les nouvelles générations tout en gardant les vestiges historiques de cet ex-collège. Néanmoins, qu’elle fut la surprise du personnel, enseignant notamment, en rejoignant après plus de deux ans leur établissement. Vitres cassées, tableaux posés à même le sol, peinture mal faite, tuyauterie non achevée et surtout l’équipement de cuisine qui laisse à désirer et posé sur le sol. 

L’équipement de cuisine de fabrication très mauvaise et qui ne répond surtout pas aux normes de cuisine moderne. Les salles de cours, qui sont censées être des laboratoires, n’ont même pas été retouchées, à l’exception des coups de pinceaux passés sur les murs. « 17 milliards de centimes et deux ans et demi de fermeture pour cela ! », s’est étonné un professeur que nous avons rencontré sur place.

« Pourquoi n’ont-ils pas attribué ce projet aux Chinois ? Ils vous auraient fait des merveilles », ajoute-t-il. Le comble dans tout cela c’est que les travaux continuent dans l’enceinte même du lycée alors que les professeurs sont en train de dispenser leurs cours. Pourtant il nous a semblé avoir entendu Mme la ministre déclarer qu’elle n’admettrait aucun chantier durant la scolarité.

Quant au directeur de l’éducation de la wilaya de Blida, qui s’est rendu sur place dimanche pour voir dans quel état s’effectue cette rentrée tant attendue dans ce mythique lycée, il n’a rien trouvé à dire que d’aller tout doucement pour arranger les choses. Pour rappel, le lycée Ibn Rochd, qui a vu fréquenter ses bancs les grandes figures de la guerre d’indépendance à l’instar d’Abane Ramdane, accueillera pour cette année plus de 1 000 élèves, mais dans quelles conditions !

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email