-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ces «papas» tueurs d’enfants

Ces «papas» tueurs d’enfants

L’affaire Ramzi en a certainement choqué plus d’un. La mort d’un enfant de 11 ans, battu à mort par un adulte dans le sous-sol de la place Kennedy d’El-Biar, a jeté un grand émoi. Cette affaire médiatisée, n’est en fait qu’un exemple à d’autres crimes commis par des pères. Des « papas » devenus tueurs d’enfants. 

Récemment, une rixe a éclaté entre deux jeunes lycéens âgés de 16 et 17 ans, dans la localité des Eucalyptus. De retour à la maison, le jeune de 16 ans a raconté ce qui s’était passé à son père, lequel l’a encouragé à se venger.

Pis encore, le père a lui-même donné à son fils un grand couteau cet effet. Un acte criminel qui a coûté la vie au jeune lycéen de 17 ans. L’agresseur, son voisin et ami d’enfance, de 16 ans est aujourd’hui incarcéré dans un établissement pénitentiaire à Alger.

La question qui s’impose est : la justice prend-elle en considération l’incitation au crime ? Le rôle du père dans les crimes commis semble de plus en plus important. Preuve en est l’affaire récente dite « Ramzi ». Les faits se sont déroulés le 29 avril. Le jeune écolier Ramzi, âgé de 11 ans, a été sauvagement battu par un père de famille.

Le lendemain, la victime a été transférée en urgence vers l’hôpital de Birtraria, à El-Biar, où elle a rendu l’âme quelques heures plus tard. D’après la famille du défunt, l’auteur de ce crime n’est autre que le père du camarade de classe.

Pour rappel, la veille, les deux écoliers s’étaient battus suite à quoi l’enfant a été violemment agressé avant d’être abandonné à même le sol. En attendant ce que va dévoiler l’enquête de la police de Bouzaréah, la famille de Ramzi a enterré son enfant dans un climat tendu.

Pourquoi les pères incitent-ils leurs enfants à la violence ?

C’est là une question que beaucoup de citoyens se posent. Le phénomène a pris de l’ampleur et les conséquences sont déjà dramatiques.

D’ailleurs, les deux cas de figure cités plus haut illustrent parfaitement cette situation. Pour une question de dignité ou encore pour faire de leur enfant un « homme » dès son jeune âge, beaucoup de pères poussent leurs enfants à régler leurs comptes à leurs adversaires, allant même jusqu’à leur donner des couteaux, des haches et parfois des sabres pour s’entretuer ! C’est le cas à Chevalley, dans la commune de Bouzaréah où une jeune personne de 22 ans a été mortellement poignardée par son ami et voisin.

L’auteur de ce meurtre, un jeune homme d’une vingtaine d’années seulement, a lui aussi été incité par son père à la vengeance, après une rixe entre les deux amis. Nous sommes aujourd’hui face à un phénomène qui risque de devenir un fléau avec le temps. Ces pères qui encouragent leurs enfants à la violence, au crime, au meurtre doivent impérativement être jugés et emprisonnés pour leurs crimes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email