-- -- -- / -- -- --
Sports

Une première dans l’histoire du football algérien

Une première dans l’histoire du football algérien

Plusieurs voix se sont élevées parmi les techniciens et les spécialistes pour faire du championnat de Ligue 1 Mobilis un évènement suite au resserrement dans le classement de l’actuel exercice, lequel est loin d’avoir rendu son verdict.

Si pour certains cela est dû à une baisse de niveau, pour démentir toutes les thèses avancées, nos différents clubs engagés en compétitions africaines, en particulier en Champions League africaine, à savoir l’ESS, l’USMA et le MCEE, ont réussi à valider leur billet pour la phase des poules.

Un évènement historique dans le football national qui place, pour la première fois, trois équipes en phase des poules. Un fait sur lequel ces mêmes spécialistes devraient expliquer car ce que viennent de réaliser nos clubs n’est pas fortuit, encore moins un accident de parcours. Même l’ASO n’a pas déméritée quant à sa sortie en coupe de la CAF face au Club Africain de Tunisie. L’Aigle Noir confirme sa bonne santé africaine

Après le nul ramené de Casablanca face

au RAJA il y a 15 jours (2 à 2), l’ESS devait confirmer sa belle performance dans son jardin du 8-Mai 45 face à son public. En effet, les hommes de l’entraîneur Madoui ont réussi, en l’espace de 50 minutes, à assommer leurs adversaires par deux réalisations et donc, du coup, à tuer le match. Mais les Ententistes n’ont pas su gérer leur acquis, laissant l’initiative aux Rajaouis, qui ont réussi à niveler la marque avant de nous faire revivre le même scénario de la supercoupe face au Ahly d’Egypte, avec une égalisation sur le fil du rasoir et le recours à la série fatidique des tirs au but.

Khedairia le sauveur

Comme lors du match de la supercoupe, le dernier rempart sétifien confirme, une fois de plus, qu’il est un spécialiste des penalties. Le gardien Khedairia s’est illustré par deux arrêts décisifs, qui ont découragé les Vert et Blanc du Raja, tout en rassurant ses coéquipiers qui ont transformé victorieusement leur coup de réparation.

Ainsi, au terme de ce résultat, l’entraîneur Madoui propulse son équipe, pour la deuxième fois, à la phase des poules et par voie de conséquence, se voit ouvrir grandes les portes pour défendre son sacre.

Les Usmistes sauvent leur saison

Quarante-huit heures après la qualification du tenant du titre, l’ESS, ce fut au tour de l’USMA d’entrer en scène et de donner la réplique à la formation de l’AS Kaloum de Guinée, au Mali, dans un terrain neutre.

Malgré les nombreuses absences dans la composante des gars de Soustara, ces derniers ont réussi à arracher leur ticket pour la phase des poules suite au nul ayant sanctionné la partie ayant mis aux prises les Algériens de Soustara aux Guinéens de l’AS Kaloum. Grâce à ce résultat, les protégés de l’entraîneur Otto Pfsiter ont atteint leur objectif dans la prestigieuse compétition continentale et emboîtent ainsi le pas aux Sétifiens.

Les Eulmis créent l’exploit et entrent dans l’histoire

D’aucuns ne donnent pas cher de la peau de la formation du MCEE dans son aventure africaine, après sa courte victoire à domicile face au CS Sfax. Mais c’était sans compter sans la hargne et la détermination des coéquipiers du gardien Nassim Ousserir, l’homme du match, qui aura le mérite de placer son équipe, pour la première fois de son histoire, dans la Champions League africaine en phase des poules.

Malgré l’arbitrage partial du Soudanais, qui a tout fait pour sortir Derardja et consorts du match, ces derniers se sont maîtrisés et ont gardé leur self-control pour tenir tête aux Sfaxiens, et ce en dépit de la défaite sur le même score au match aller.

Un résultat qui a obligé les deux équipe à recourir à la série des tirs au but et a vu le Babya arracher, haut la main, le sésame qui leur donnera droit de continuer leur safari africain et de créer l’évènement dans l’histoire du football algérien, avec trois équipes en phase des poules.

Ousserir, le dernier rempart de l’exploit

Si le MCEE est entré dans l’histoire en se qualifiant à la phase des poules pour sa première participation en LDC, après la série des tirs au but (7 à 6) , le mérite revient en premier lieu au gardien Nassim Ousserir, qui est à créditer d’une excellente prestation face aux Sfaxiens de Tunisie.

Il a en effet réussit des arrêts décisifs, évitant une élimination certaine de son équipe dans le temps réglementaire. Il est évident que les joueurs ont aussi contribué dans la réalisation de cet évènement historique, non pas seulement pour le club mais aussi pour le football national, et vient ainsi contredire tous ceux qui remettent en cause le niveau du football.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email