-- -- -- / -- -- --
Monde

Reprise de l’économie chinoise, une bonne nouvelle pour le monde

Reprise de l’économie chinoise, une bonne nouvelle pour le monde
La reprise en Chine rassure les marchés mondiaux

Les principaux indicateurs économiques en Chine continuent de s’améliorer en août, en dépit des effets néfastes de COVID-19 et les défis liés aux dernières inondations dans le pays. C’est ce qu’a fait savoir le Bureau national des statistiques de Chine.
Ces résultats conforte la Chine qui envisage d’expérimenter un nouveau modèle de développement caractérisé par deux cycles, l’un sur le plan national et l’autre à l’international. Le cycle national sera le pilier de ce nouveau modèle de développement. C’est également une bonne nouvelle pour la reprise de l’économie mondiale.

Dans le contexte de la pandémie du COVID-19, l’économie mondiale est tombée en récession forcée, tandis que les perspectives économiques semblent pour l’heure incertaines. Face à des incertitudes croissantes, le monde place désormais son espoir en la Chine, actuellement en avance en termes de prévention et de contrôle de l’épidémie. C’est d’ailleurs grâce à sa gestion efficace de COVID-19, que son économie a repris de plus belle.

Fitch a récemment relevé les prévisions de croissance du PIB de la Chine pour 2020, de 1,2% à 2,7%. Une autre société de notation, Moody’s, a relevé les prévisions de croissance économique de la Chine pour 2020 de 1% à 1,9%. Il faut noter qu’en dehors de la Chine, Moody’s n’a revu à la hausse les prévisions de croissance d’aucun autre pays pour l’année 2020.

Le 14 mai 2020, la Chine a proposé pour la première fois « la construction d’un nouveau modèle de développement propulsé par les doubles cycles national et international ». Ce choix stratégique se révèle comme fondamental pour le développement économique de la Chine, et il est devenu une réponse active à l’amélioration du bien-être de la population et au changement de l’environnement extérieur.

Pour le mois d’août,  la valeur ajoutée de grandes entreprises industrielles a augmenté de 5,6% en glissement annuel et le taux de croissance de ces dernières a été supérieur de 0,8 point de pourcentage à celui du mois dernier. L’indice de production du secteur des services a augmenté de 4% et le taux de croissance supérieur de 0,5 point de pourcentage à celui du mois dernier. Ensuite la demande, les ventes totales au détail de biens de consommation en août ont augmenté de 0,5% en glissement annuel, première augmentation de l’année.

Il y a lieu de préciser que « le cycle national comme pilier » n’est pas à confondre avec la politique de la porte fermée. Bien au contraire, il s’agit d’une approche qui consiste à mieux exploiter les potentialités à l’intérieur du pays, afin d’en faire une meilleure connexion avec le marché international. Question d’assurer la valorisation de ces deux marchés qu’il faudra à juste titre considérer comme deux véritables ressources indispensables au développement durable.

Le commerce extérieur et les investissements étrangers de la Chine ont connu une progression meilleure que prévue. La valeur totale d’import-export a augmenté de 6% en glissement annuel, dont 11,6% pour les exportations, et le taux de croissance cumulé des exportations est devenu positif pour la première fois cette année. Dans le même temps, l’utilisation réelle de capitaux étrangers en août a augmenté de 18,7% en glissement annuel, le meilleur taux de croissance pour les 8 premiers mois de l’année courante. Il s’agit de la consolidation des fondements pour promouvoir les doubles cycles national et international.

L’amélioration de la performance économique de la Chine est étroitement liée à sa large ouverture. Les trois principales plateformes d’ouverture, à savoir la Foire de Canton, le Salon international du commerce des services de Chine (CIFIT) et l’Exposition internationale d’importation de la Chine (CIIE) continuent de fonctionner normalement, ce qui insuffle la confiance à l’économie mondiale et l’aide à sortir de la crise sanitaire dans laquelle elle est prise.

Bien sûr, il est à noter que les changements actuels dans le fonctionnement économique de la Chine sont principalement une croissance de rattrapage et que le taux de croissance de la plupart des principaux indicateurs économiques est toujours inférieur à celui de la même période l’an dernier.

Face à un environnement international complexe et sévère et à la propagation de l’épidémie dans le monde, la reprise économique de la Chine subit toujours une pression considérable, à cela ajoutent les contradictions structurelles accumulées à long terme dans le pays. Cependant, la reprise de la demande, l’accélération des investissements et la reprise de la consommation constituent une force motrice plus importante de l’économie. La Chine a le courage et la capacité de surmonter les difficultés, de soutenir la reprise et de stabiliser l’économie mondiale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email