-- -- -- / -- -- --
Nationale

Rififi à l’APN : La liste des vice-présidents a provoqué l’ire de l’AAV

Rififi à l’APN : La liste des vice-présidents a provoqué l’ire de l’AAV

Les députés de l’Alliance de l’Algérie verte (AAV) qui regroupe le MSP, les Mouvements El Islah et Ennahda ont dénoncé hier la liste des vice-présidents de l’Assemblée nationale populaire (APN) lors d’une séance plénière présidée par le président de l’APN Mohamed Larbi Ould Khelifa.

La séance a été houleuse, marquée par une forte contestation des députés de l’AAV qui ont accusé Ould Khelifa d’avoir tenu la séance de l’assemblée en l’absence du quorum aux fins « d’entériner leur exclusion des commissions ».

Les députés de l’alliance ont été empêchés de prendre la parole pour exprimer leur rejet de la liste nominative des 9 vice-présidents raflés par les députés du FLN et du RND et d’un député indépendant.

Les protestations des députés de l’AAV ont plongé l’hémicycle dans une anarchie pendant laquelle des accusations et des insultes ont fusé de part et d’autres pendant qu’Ould Khelifa poursuivait la présentation de l’ordre du jour de la séance sous les applaudissements des députés du FLN et du RND

M. Ould Khelifa a affirmé qu’il soumettait la liste au vote que l’installation a été faite conformément à l’article 13 du règlement intérieur de l’APN qui prévoit la répartition des structures de l’APN entre les groupes parlementaires pour une année. M. Ould Khelifa a procédé par la suite à la présentation des noms des neuf vice-présidents à savoir les députés FLN Hamel Ali, Djamel Bouras, Mouad Bouchareb, Azeddine Boutaleb et Daroua Amel, les députés RND Zahra Belatoui, Djamel Chenini et Djilali Katir outre le député indépendant Mahmoud Sassi.

Il a affirmé à ce propos que le quorum a été atteint avec les 234 députés présents et 36 procurations enregistrées. Le vote a eu lieu à main levée en l’absence des députés de l’AAV qui ont quitté la salle poursuivant leur contestation dans le hall en brandissant des banderoles exprimant leur rejet de la manière dont ils ont été traités.

Dans une conférence improvisée les députés de l’AAV ont affirmé que les noms qu’ils ont soumis pour diriger les commissions ont été rejetés suites à des pressions subies par Ould Khelifa.
Les députés de l’AAV avaient auparavant exprimé leur volonté d’intégrer les structures de l’APN le 2 septembre 2014 suite à l’invitation officielle du président de l’APN du 31 août pour la tenue d’une rencontre de concertation sur le renouvellement des structures de l’assemblée. M. Ould Khelifa n’avait pas donné suite à leur demande.

L’Alliance verte avait décidé de reprendre les postes qu’elle a boycotté lors de l’installation du bureau du Parlement mais Ould Khélifa a du faire machine arrière. Le bloc du FLN, soutenu par le RND a fait pression sur Ould Khelifa arguant que ces commissions ne peuvent être confiées à des formations politiques qui n’ont tourné le dos pendant deux ans à leurs collègues au parlement. Les députés du bloc FLN-RND ont fait valoir qu’il était injuste que des députés qui ont boycotté pendant deux ans l’assemblée puissent ensuite siéger avec le président. Ould Khelifa avait tenté une réconciliation avec les islamistes qui semble avoir produit l’effet contraire. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email