-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les enfants ignorent les risques encourus

Les enfants ignorent les risques encourus

Malgré leur interdiction, il n’en demeure pas moins que ces produits pyrotechniques sont dangereux. Autant dire que le climat ressemble à une veille de guerre et non à une célébration du Mawlid Ennabaoui.

En somme, les accidents dus aux pétards sont nombreux et l’unique moyen d’y remédier demeure la sensibilisation. Les mèches courtes et les éclats d’objets amènent beaucoup d’imprudents aux urgences.

Trop de personnes, notamment de parents, semblent ne pas mesurer le danger que présentent ces produits. Il est regrettable de constater que certains enfants, au vu et au su de leurs parents, utilisent ces produits comme divertissement, en jetant ces engins explosifs sans précaution, mettant leur vie et celle de leur entourage en danger.

Ces produits dangereux sont lancés sur les véhicules et les passants, semant la panique et provoquant des accidents aux conséquences irréversibles. Les enfants ne doivent pas avoir accès à ces artifices. Les parents doivent être vigilants et empêcher leurs enfants d’acheter ces produits et leur interdire de manipuler ces « explosifs ».

Il y a lieu de souligner que plusieurs modèles de pétards sans aucun respect des normes, envahissent le marché et l’absence des services de contrôle sur l’importation de ces fabriqués à base de matériaux toxiques est sans aucun doute l’une des principales causes provoquant des accidents.

Un pétard est un dispositif explosif de faible puissance principalement utilisé pour le bruit qu’il produit et est constitué d’un cylindre conteneur de papier enroulé, obstrué à chaque extrémité par retournement des parois et/ou par un bouchon de mortier ou d’argile comprimé.

Les couches de papier extérieures sont généralement colorées en rouge (rouge pétard), et d’une charge de poudre confinée au centre du cylindre ainsi que d’une mèche qui dépasse d’une extrémité du cylindre (parfois d’un de ses côtés) et plonge dans la charge pour permettre son allumage. Certains modèles contiennent une bourre supplémentaire constituée d’argile en poudre de part et/ou d’autre de la charge. La mèche classique (gaine de cellulose grise contenant de la poudre noire), source d’imprécision et de problèmes d’allumage, est remplacée chez certains fabricants par de la « mèche visco ».

Cette mèche plus fiable dispose d’une vitesse de combustion plus homogène et prévisible, source d’un peu plus de sécurité dans certaines pratiques à risques. Elle est enveloppée d’un tissé textile et enduite d’une matière plastique (nitrocellulose) qui la protège de l’humidité et permet à la combustion de se poursuivre même si la mèche est totalement immergée dans l’eau.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email