-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’EPAL plaide pour une coordination spécifique à chaque port

L’EPAL plaide pour une coordination spécifique à chaque port

L’entreprise portuaire d’Alger (EPAL), a organisé hier en son siège une journée d’études sur le rôle de la météorologie dans la protection des personnes et des biens dans les ports algériens.

Cette rencontre, à laquelle ont pris part les responsables de l’ONM ainsi que des experts et des représentants de différents organismes, a été une occasion unique de débattre des questions liées à la météorologie dans les ports, surtout les phénomènes provoqués par des tempêtes annoncées par des bulletins météorologiques spéciaux (BMS). 

Saisissant l’occasion, le président-directeur général de l’entreprise portuaire d’Alger (EPAL), Abdelaziz Guerrah, a estimé que les différentes tempêtes dangereuses ayant engendré des pertes humaines et matérielles considérables, notamment dans les ports, démontrent aujourd’hui l’urgence de comprendre les spécificités météorologiques de chaque port et d’adapter les mesures efficaces à entreprendre ». 

Et d’ajouter que ces mesures ne peuvent être appliquées que « si l’on coordonne nos actions avec l’Office national de la météorologie, (ONM) ». A ce titre, Guerrah a indiqué que « les ports algériens ont besoin de produits météorologiques spécifiques pour pouvoir anticiper sur les événements défavorables qui peuvent survenir et éviter, de ce fait, les pertes matérielles et humaines ».

 Le P-DG a par ailleurs rappelé que « cette rencontre se tient quelques jours après les derniers événements qu’a connus le port d’Alger, qui avaient été signalés auparavant par des bulletins météo spéciaux (BMS) émis par l’Office national de météorologie ». 

Dès qu’on reçoit un BMS, il y a des décisions à prendre afin d’éviter que des navires subissent des dégâts », a encore ajouté le P-DG qui a souligné que « la journée d’étude va donner lieu à des recommandations pour orienter les services de l’ONM sur les spécificités en matière d’informations détaillées sur l’évolution des situations météorologiques au niveau de chaque port algérien ». « Il faut arriver à des conventions spécifiques avec l’ONM pour avoir des prévisions en fonction de chaque port », sur quelques phénomènes en citant les cas des vagues, des houles, des vents et des ressacs. 

A titre indicatif, un BMS ou une alerte météorologique est un bulletin d’avertissement de l’imminence de phénomènes météorologique dangereux. La plupart des pays ont un tel système de bulletins. Dans certains, ceux-ci sont suivis immédiatement de mesures d’urgence et d’alerte pour mettre à l’abri la population et les biens.

Dans d’autres pays, les autorités vont les utiliser comme informations pour décider des mesures appropriées. Justement, de son côté, le directeur de la Marine marchande et des ports au ministère des Transports, Mohamed Ibn Boushaki, a souligné que la météo a un rôle important pour prévenir les incidents et les catastrophes au niveau des ports, et qu’il convient d’affiner le contenu des BMS. 

La plupart des ports algériens veulent des précisions sur la houle, les vagues et les vents, a par ailleurs souligné le directeur du Centre national de la prévision météorologique, Bachir Hamadache. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email