-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Algérie condamne «énergiquement» l’exécution du pilote jordanien

L’Algérie condamne «énergiquement» l’exécution du pilote jordanien

L’Algérie a condamné « énergiquement » l’exécution du pilote jordanien Maaz al-Kassasbeh par l’organisation autoproclamée Etat islamique (Daech).

« Ce crime odieux perpétré par l’organisation autoproclamée Etat islamique (Daech) contre le pilote jordanien Maaz al-Kassasbeh, est un acte terroriste barbare que nous condamnons énergiquement », a souligné M. Benali-Cherif.

« Par cet acte, les terroristes ont porté atteinte de plein fouet aux valeurs humaines atteignant un degré d’égarement et de barbarie sans précédent », a-t-il estimé appelant la communauté internationale à faire « front uni » contre le terrorisme. « Devant cet acte odieux, nous exprimons notre profonde compassion avec le peuple et le gouvernement du royaume jordanien hachémite frère et nous présentons à la famille du défunt et à ses proches nos condoléances les plus attristées », a poursuivi M. Benali-Cherif.

« Nous réaffirmons, en cette douloureuse circonstance, notre indignation et notre rejet du terrorisme, sous toutes ses formes, tout en soulignant la nécessité d’intensifier les efforts internationaux pour lutter contre ce fléau exécrable qui menace désormais la paix et la sécurité, non seulement dans les pays arabes mais aussi dans le monde entier », a-t-il conclu.

Dans une vidéo publiée sur internet, le pilote jordanien est montré brûlé vif dans une cage par l’organisation terroriste. La diffusion de l’EI intervient trois jours après celle de la décapitation du journaliste japonais Kenji Goto.
Un premier Japonais avait déjà été exécuté de cette façon une semaine auparavant. Amman ne cessait de réclamer depuis plusieurs jours une preuve que son pilote était vivant avant d’envisager de libérer une jihadiste irakienne emprisonnée dans le royaume.

L’EI réclamait la libération de Sajida Al-Rishawi en échange de M. Goto et pour laisser la vie sauve au Jordanien. Sur les images insoutenables de la vidéo diffusée par l’EI, on voit Kassasbeh, portant une tenue orange, enfermé dans une cage en métal. Un homme masqué et armé prend alors une torche et met le feu à de l’essence. Les flammes se propagent jusqu’à la cage. Le supplicié cherche en vain à se protéger, se débat avant d’être transformé en une boule de feu.

Un tracteur déverse ensuite des gravats sur la cage et l’écrase. Ce crime abominable a suscité l’indignation dans le monde. Jeudi, la Jordanie a annoncé avoir frappé des positions du groupe Etat islamique après avoir promis de riposter sévèrement à l’exécution de Maaz-al-Kassasbeh. Hier des manifestations ont été organisées dans le pays en solidarité avec la famille du pilote en réclamant une vengeance impitoyable. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email