-- -- -- / -- -- --
Nationale

Zigha Djamila, première femme nommée procureur général

Zigha Djamila, première femme nommée procureur général

C’est une première dans les annales et l’histoire de la justice algérienne. Une femme est nommée au poste de procureure générale. Il s’agit de Mme Zigha Djamila, présidente des deux chambres d’accusation de la cour d’Alger, chambre ordinaire et du pôle spécialisé.

Elle comptabilise plus de 26 années d’expérience dans le domaine de la justice. Elle sera installée dans son nouveau poste de procureure générale près la cour de Boumerdès, au plus tard dimanche prochain, et ce, en présence des autorités locales, civiles et militaires.

La première responsable du parquet général de la cour de Boumerdès a occupé plusieurs postes de responsabilité depuis 1988. Jusqu’à 1990, Zigha Djamila a exercé au sein de la tutelle et plus précisément à la direction de l’administration pénitentiaire.

Durant la période allant de 1992 au 1996, elle a occupé le poste de présidente de plusieurs sections, notamment des référés, de la section sociale et du statut personnel au niveau du tribunal de Boufarik relevant de la compétence territoriale et locale de la cour de Blida. En 1996, elle a été mutée au tribunal de Bab El-Oued où elle a occupé pendant cinq ans des postes de responsabilité, notamment présidente de la section pénale et vice-présidente auprès de l’ancien président de cette instance judiciaire, M. Boughaba.

Vu les efforts déployés, en 2001 elle a été désignée en tant que conseillère à la chambre d’accusation de la cour d’Alger que présidait Mme Zhor Abdelaziz, avant d’être promue trois ans plus tard en 2004, première responsable de la chambre du contrôle du travail des juges d’instruction des cinq tribunaux relevant de la compétence territoriale et locale de la cour d’Alger. Mme Zigha Djamila est connue pour ses qualités morales telles que sa sagesse exemplaire, sa modestie et sa discrétion, mais surtout pour ses compétences professionnelles.

Elle a statué dans plusieurs affaires importantes liées à des dossiers lourds et d’actualité, à l’instar de l’affaire de l’autoroute Est-Ouest, de la Sonatrach 1 et 2, du port d’Alger et dans l’affaire de la mort de l’ancien patron de la Sûreté nationale, le défunt Ali Tounsi. Mme Zigha est mariée et mère de quatre enfants.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email