-- -- -- / -- -- --
Nationale

Victimes d’agressions sur les chantiers AADL :Les Chinois crient à la hogra

Victimes d’agressions sur les chantiers AADL :Les Chinois crient à la hogra

Depuis le lancement du programme de réalisation de centaines de milliers de logements à travers le pays, les ressortissants chinois travaillant dans les chantiers de construction font l’objet d’agressions par des bandes armées de couteaux.

Le phénomène a tellement pris de l’ampleur que les responsables des sociétés chinoises ont interpellé, à maintes reprises, le ministère de l’Habitat afin d’intervenir et d’assurer la protection de leurs travailleurs, suggérant une présence sécuritaire dans les chantiers.

Le nombre d’agressions contre les ressortissants chinois travaillant dans les chantiers de la capitale a augmenté, atteignant un seuil très inquiétant, et ce durant l’année en cours. De ce fait, les responsables de cette communauté tirent la sonnette d’alarme auprès des autorités, notamment le ministère de l’Habitat.
Chaque jour, une agression est signalée ici et là à travers les chantiers d’Alger. En quelques années, plus de 1 000 agressions contre les ressortissants chinois ont été constatées par les services de sécurité.

A Ouled Fayet, à titre d’exemple, un ressortissant chinois a été agressé par des jeunes portant des cagoules alors qu’il allait rejoindre ses camarades qui se trouvaient un peu loin de lui. Le malheureux a été pris à partie par ses assaillants qui étaient armés de couteaux.

Ils lui ont volé son argent et son téléphone portable avant de s’éclipser en empruntant des raccourcis.
L’agression s’est produite vendredi dans la matinée, au moment où la victime se rendait dans un magasin pour acheter des produits alimentaires. Ses assaillants l’ont guetté avant de passer à l’acte en lui subtilisant, sous la menace d’un couteau, son argent et son téléphone.

Ce genre d’agression se produit, en moyenne, dix fois par jour. Quotidiennement, des ressortissants chinois travaillant dans des sociétés spécialisées dans les travaux publics font l’objet d’attaques armées. Il y a près d’une semaine, deux autres employés chinois ont été agressés par des inconnus qui les ont délestés de leur argent, toujours sous la menace d’un couteau.

L’agression s’est produite un vendredi à 10 heures du matin. Les deux victimes étaient de passage sur un pont pour se rendre au centre-ville d’Ouled Fayet.

Ils ont été surpris par quatre à cinq individus armés de couteaux. L’un des Chinois a été poignardé avant que les assaillants ne prennent la fuite avec le butin. A Draria, il y a quelques jours, un autre Chinois a fait l’objet d’une agression. Il a été surpris, également, par des inconnus qui lui ont subtilisé son argent avant de le tabasser.

Devant cette cascade d’agressions contre les Chinois, les gendarmes ont multiplié les patrouilles mobiles devant les chantiers et sur les routes jouxtant ces lieux. Malgré cela, les malfaiteurs arrivent toujours à agresser leurs proies. En plus des agressions, les bandes de malfaiteurs dérobent aussi du matériel dans les chantiers de construction. Des sacs de ciment, des câbles, des équipements informatiques et autres matériaux de construction ont été volés dans plusieurs chantiers. Suite à cette situation, les gendarmes ont ouvert des enquêtes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email