-- -- -- / -- -- --
Nationale

Vers un partenariat stratégique

Vers un partenariat stratégique

Le secrétaire général du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounès, s’est attaqué hier de façon très virulente à l’opposition qu’il accuse de vouloir réhabiliter les terroristes. Il ira même plus loin en affirmant que cette opposition veut carrément un coup d’Etat, sauf qu’elle n’a pas le courage de lancer un appel à l’armée pour destituer le pouvoir en place.

Le ministre du Commerce, Amara Benyounes, et son homologue chinois, Gao Hucheng, ont annoncé le vendredi dernier lors de la clôture de la 7e session de la commission mixte algero chinoise, que les deux pays vont passer à une autre phase, celle d’un partenariat économique stratégique dans plusieurs domaines.

Ce partenariat sera confirmé par le Premier ministre Sellal à la fin de ce mois à Pékin. En effet, les travaux de la commission mixte algero chinoise se sont tenus durant toute la journée du vendredi, et se sont achevés par la mise en place d’un partenariat économique stratégique dans plusieurs secteurs, l’industrie, de celui de l’agriculture, du tourisme, du bâtiment, les travaux publics les la haute technologie « Nous sommes en parfaite entente dans l’idée d’aller vers un véritable partenariat stratégique entre nos deux pays », a déclaré M. Benyounes.

De sont côté, Mr Gao Hucheng a précisé que cette relation stratégique entre l’Algérie et la chine est la première que la Chine a établi avec un pays arabe, elle est encadrée par la déclaration politique signée le 25 mai 2014 par les deux Présidents et mise en œuvre à travers le plan quinquennal de coopération stratégique global 2014-2018, signé en juin 2014 à Pékin « cette commission constitue une nouvelle ère de coopération entre la Chine et l’Algérie , en attendant la confirmation d’ici à la fin du mois d’avril, avec l’arrivée du Premier ministre Sellal a Pékin « a-t-il ajouté.

En ce qui concerne les relations commerciales algero-chinoises, le ministre a rappelé que la Chine était le premier fournisseur de l’Algérie en 2014 (8,2 milliards de dollars) et son 10e client (1,8 milliard de dollars) avec un volume globale des échanges en évolution constante.

En effet, les échanges commerciaux sont passés de 200 millions de dollars en 2000 à 10 milliards de dollars en 2014, faisant ressortir un avantage substantiel au profit de la partie chinoise. Environ 790 entreprises chinoises sont présentes en Algérie activant notamment dans le bâtiment et travaux publics ainsi que l’import-export. Différents projets, notamment dans le bâtiment, sont confiés à des entreprises chinoises dont la Grande mosquée d’Alger, l’Opéra d’Alger et des projets de logement.

« Nous nous sommes entendus pour élargir notre coopération dans l’investissement, l’industrie, le bâtiment, les infrastructures, les finances, l’agriculture et dans les nouvelles technologies », a ajouté le ministre chinois à la presse.

Malgré ce constat positif, M. Benyounes considère que le niveau actuel des relations économiques entre l’Algérie et la Chine ne correspond pas réellement aux attentes et aux opportunités offertes aux deux pays. Par ailleurs, le ministre du Commerce chinois a déclaré que la Chine soutient l’Algérie dans son adhésion à l’OMC. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email