Un marin chute du cargo algérien "Saoura" bloqué à Brest – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Un marin chute du cargo algérien « Saoura » bloqué à Brest

Un marin chute du cargo algérien « Saoura » bloqué à Brest
La direction de la CNAN compte libérer le bateau bientôt

Un membre de l’équipage du porte-conteneurs algérien Saoura, bloqué en France depuis deux semaines, est tombé à l’eau samedi 13 novembre dans la soirée, rapporte dimanche le quotidien régional « le Télégramme de Brest », alors que la direction de la CNAN, propriétaire du bateau, assure qu’elle va résoudre le contentieux sous peu.

Le matelot a été secouru par deux autres marins du navire algérien, avant d’être transporté à l’hôpital par les sapeurs-pompiers où il a été mis en observation. Les conditions de sa chute n’ont pas été précisées par la police française qui a engagé les constatations d’usage, indique le journal.

Arrivé le 29 octobre, le cargo Saoura (119 m) fait, depuis, l’objet d’une mesure de rétention du Centre de sécurité des navires, pour des salaires non payés et des déficiences techniques.
Le cargo Souara de la Compagnie nationale algérienne de navigation (Cnan–Nord) est toujours bloqué dans ce port du nord-ouest de la France.

Le cargo Saoura, de la Compagnie nationale algérienne de navigation (CNAN) qui était en escale à Brest était parti d’Algérie pour rejoindre le Canada via le port d’Anvers.

Une inspection des autorités portuaires françaises qui a fait état de conditions de vie insalubres et des défaillances techniques ainsi que le non-paiement des salaires du personnel naviguant ont motivé cette décision.

Les cabines des matelots du Saoura ne sont pas «dans un état acceptable», et souligne par ailleurs des problèmes techniques notamment des pannes de l’installation de communication par satellite, du système de ballastage et du système LRIT d’identification et de suivi des navires à grande distance.

Lire aussi : Des bateaux algériens bloqués en France, Belgique, Espagne et Italie

Un autre porte-conteneurs le «Tamanrasset» est également immobilisé à Marseille pour les mêmes raisons de retard de salaire. Dans le port belge de Ghent, le porte-conteneurs «Timgad» est également retenu depuis le 6 septembre. En Espagne et en Italie, deux autres navires patientent aussi dans l’attente d’une mise en conformité.

Selon la «Charte des gens de mer», adoptée par l’Algérie et qui régit les droits des marins, l’armateur reçoit une mise en demeure de l’État français de 72h, qui, s’il n’est pas respecté, peut valoir 75.000 euros d’amende par marin et 5 ans de prison.

Dans un communiqué publié dimanche 7 novembre, le ministère des Transports a annoncé que les « efforts continus » ont permis de récupérer deux navires appartenant à la Cnan-med, qui étaient bloqués dans des ports européens. Il a ajouté qu’il est « prévu que la saisie de deux navires appartenant à la Cnan-Nord (dont le Saoura) soit levée cette semaine. »

Le même jour, Nourredine Koudil, DG de la Cnan Med, Noureddine Koudil indiquait que trois navires algériens étaient bloqués dans des ports français, belge et espagnol.

M. Koudil a reconnu l’existence de problèmes de paiement des salaires des marins, mais il a minimisé l’ampleur des défaillances techniques relevées sur les cargos algériens par les contrôleurs des ports français, espagnol et belge.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email