-- -- -- / -- -- --
Nationale

Séisme au Népal : 70 secouristes pluridisciplinaires algériens ont pris le départ pour Katmandou

Séisme au Népal : 70 secouristes pluridisciplinaires algériens ont pris le départ pour Katmandou

C’est un détachement composé de 70 secouristes pluridisciplinaires de la Protection civile algérienne qui a quitté Alger ce lundi après-midi à destination de Katmandou pour venir en aide à la population népalaise suite au séisme de magnitude 7,9 sur l’échelle de Richter, qui avait ébranlé ce pays, samedi 25 avril, qui aurait fait selon le dernier bilan plus de 3 726 morts et plus de 6 500 blessés.

Lundi matin sur l’immense esplanade de la direction générale de la Protection civile sise à Dar El-Beida, se dégageait une odeur de bravoure, de fierté mais aussi de devoir national chez nos secouristes prêts à aller sur le terrain et fidéliser le concours de notre pays dans ce genre d’événements à l’échelle internationale.
Ce détachement est composé donc d’éléments de différentes spécialités, possédant la compétence et la technicité pour pouvoir apporter la contribution efficace sur le terrain. Pour le chargé de la communication de la Protection civile, le colonel Farouk Achour, que nous avons approché hier juste avant le départ pour Katmandou, le détachement est fin prêt pour cette expédition : « Il y a eu des contacts qui ont été pris et nous avons eu également tous les renseignements nécessaires pour justement pouvoir aller sur place et apporter le concours qui a été décidé par le président de la République. Cette équipe est spécialisée et a déjà de l’expérience notamment au niveau international puisqu’elle a eu à intervenir déjà en Turquie, en Iran, au Maroc en Egypte et un peu partout dans le monde. Donc, elle beaucoup d’expérience et surtout elle est dirigée par des officiers supérieurs d’une grande compétence dans le domaine de la gestion des catastrophes naturelles. Ce détachement est composé d’équipes spécialisées, de reconnaissance et de localisation de victimes à travers un matériel très sophistiqué tel que les caméras thermiques et également une équipe cynotechnique qui apporte aussi son concours pour pouvoir localiser rapidement les victimes sous les décombres et une équipe pour l’extraction des victimes. Nous avons aussi deux médecins spécialistes dans ce genre de catastrophes qui, justement, vont aider à la prise en charge des blessés », nous précise le colonel Achour.

A la question de savoir comment se préparer face au peu de temps qu’il y a devant soi en cas d’une urgence pareille, le colonel Achour nous répond : « Vous savez que la particularité de ces détachements qui ont été créés juste après le séisme de Boumerdès ,portent la dénomination technique de DRPI (Détachement de Renfort de Première Intervention). Ils possèdent devant eux un temps de mobilisation très court. Ce sont des équipes qui sont autonomes, qui ont leur propre équipement et c’est un personnel qui est formé dans l’intervention des catastrophes naturelles. Ce sont des équipes qui, sur le point de vue matériel, sont autonomes aussi. Ils ont tous les équipements nécessaires qui leur permettent de localiser les victimes et de les extraire. C’est valable pour l’ensemble des catastrophes qui peuvent être générées. Donc, pour répondre à votre question, je crois que cela n’a pas été un souci pour nous de nous préparer à ce genre d’éventualité ».
La bravoure de ces jeunes secouristes se lisait sur leurs visages puisque le devoir algérien prime avant toute chose. Le concours de l’Algérie dans ce genre d’événement reste un modèle international hautement reconnu. « A ce titre, le directeur général de la Protection civile et l’ensemble des cadres remercient vivement son Excellence M. le président de la République pour tout le développement dont on a bénéficié et qui nous a permis aussi d’atteindre ce niveau de compétence. Un niveau qui, aujourd’hui, nous permet d’intervenir partout, à tout moment puisque l’Algérie reste fidèle à son geste et à son devoir humanitaires », conclut le colonel Achour.
Le détachement de la Protection civile algérienne a quitté hier la capitale, en début d’après-midi, et atterrira en soirée à Katmandou où les opérations de sauvetage débuteront présentement.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email