-- -- -- / -- -- --
Culture

Scènes controversées au Ramadhan: l’ARAV convoque le directeur de la chaîne Ennahar TV

Scènes controversées au Ramadhan: l’ARAV convoque le directeur de la chaîne Ennahar TV

L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) a convoqué le directeur de la chaîne Ennahar TV suite à la diffusion de scènes attentatoires à la sacralité du mois de Ramadhan et aux valeurs morales de la société algérienne, a annoncé, lundi, l’ARAV dans un communiqué.

L’ARAV a précisé avoir “suivi des épisodes de la série +Houb El Moulouk+ diffusé sur la chaîne Ennahar TV durant les soirées du Ramadhan”, où elle a observé “des scènes dont le contenu est attentatoire à la sacralité du mois de Ramadhan et aux valeurs religieuses et morales de la société algérienne”.

Lire aussi: Virulente campagne contre les séries TV du Ramadhan

“Après examen de la question, l’ARAV a convoqué le directeur de ladite chaîne pour présenter des explications sur ces séquences obscènes ayant suscité l’indignation de toutes les franges de la société”, a-t-on souligné, ajoutant que le directeur de la chaîne a reconnu “la faute commise en dépit des efforts de la chaîne pour donner des programmes compatibles avec les fondements de la société notamment durant le mois de Ramadhan”.

L’ARAV a rappelé avoir averti auparavant ces chaînes notamment durant le mois de Ramadhan, de “l’impératif d’observer les valeurs morales et les bonnes mœurs et de contrôler au préalable leurs différents programmes”.

Il a été décidé à cet effet de “suspendre la diffusion des épisodes de la série +Houb El Moulouk+ pour une durée d’une semaine à compter de ce lundi jusqu’à vendredi prochain, la chaîne étant invité à s’excuser auprès de l’opinion publique et à contrôler au préalable ses différents programmes notamment durant le mois de Ramadhan”.

L’ARAV a toutefois mis en garde contre des mesures coercitives en cas de récidive”.

Une virulente campagne a été lancée sur les réseaux sociaux contre des séries diffusées sur des chaines privées depuis le début du Ramadhan notamment les drames sentimentaux.

Sur Facebook et Twitter, des hashtags ont été lancées appelant l’autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) de réagir aux contenus jugés attentatoires aux mœurs des algériens et qui entachent l’esprit sacré du mois de Ramadhan, un mois de piété pour les algériens.

Des appels aux boycott de ces chaine est lancé sur les réseaux sociaux au contenu jugé « dépravé » de certaines séries.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email