-- -- -- / -- -- --
Nationale

Restauré, le square Port Saïd bientôt ouvert au public

Restauré, le square Port Saïd bientôt ouvert au public

Le square Port Saïd, anciennement square Bresson, va prochainement ouvrir ses portes au public après de longs mois de restauration.

C’est le colonel Nasser d’Egypte qui l’a baptisé en personne durant les premiers mois de l’indépendance du pays. Le square Port Saïd est une île de verdure en plein centre de la capitale. Il regroupe, comme le jardin d’Essais, une végétation luxuriante composée d’arbres aux essences tropicales, qui se sont parfaitement adaptés au sol et au climat algériens. Ce sont des bananiers, des cocotiers au long tronc élancé ainsi que des ficus à larges feuilles.

La particularité de cette végétation, c’est qu’elle reste toujours verte, même en hiver. Au printemps, c’est l’explosion avec les nids de centaines d’oiseaux. L’été, c’est un lieu de rafraîchissement unique, de jour comme de nuit.

Les agents d’entretien devraient éviter de tailler ces arbres en leur enlevant leurs grosses branches. L’idéal serait de les laisser pousser librement, sans aucune taille, comme au jardin d’Essais. Ce serait alors un petit paradis de verdure embellissant, avec éclat, la capitale.

Le square Port Saïd entretient un lien solide avec l’histoire de la révolution algérienne. L’Algérie, reconnaissante, a voulu donner le nom de Port Saïd à ce square en signe de gratitude pour les sacrifices qu’a consentis l’Egypte à l’époque du colonel Nasser pour accompagner la lutte de libération nationale de notre pays. D’ailleurs, le colonel Nasser a baptisé ce lieu en personne. Le nom de Port Saïd a été choisi parce c’est un symbole de patriotisme en Egypte lorsqu’elle a recouvré ses droits avec la nationalisation du canal de Suez. Pour rappel, l’Egypte a beaucoup souffert du soutien inconditionnel qu’elle a accordé à l’Algérie à l’époque. Elle a dû affronter la lâche agression en 1956 de trois pays ennemis : la France, l’Angleterre et Israël.

Le colonel Nasser, qui quittait rarement son pays, a fait le voyage par mer. Arrivé au port d’Alger, il a été accueilli en triomphe et porté sur de solides épaules jusqu’au square, quelques centaines de mètres plus haut. Depuis cet évènement unique, le square porte le nom de Port Saïd, s’inscrivant ainsi, d’une manière indélébile, dans l’histoire de la révolution algérienne.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email