-- -- -- / -- -- --
Nationale

Rentrée scolaire 2014-2015 : Plus de 8 millions d’élèves attendus demain

Rentrée scolaire 2014-2015 : Plus de 8 millions d’élèves attendus demain

Plus de 8 millions d’élèves des différents cycles de l’enseignement (primaire, moyen et secondaire) devront rejoindre les bancs de l’école demain, soit une hausse de 188 000 élèves par rapport à l’année passée (8 470 007 élèves).

Cette rentrée scolaire sera marquée, selon les responsables du secteur, par l’introduction de nouvelles mesures dont le renforcement des capacités du secteur en termes de structures d’accueil, d’encadrement pédagogique et administratif.

S’agissant des infrastructures à mettre en oeuvre à l’occasion de ce coup d’envoi de l’année scolaire 2014/2015, le secteur de l’Education devrait réceptionner 249 nouveaux établissements primaires, 99 établissements moyens et 125 lycées.
Les mesures prévoient également le renforcement des capacités nationales pour la formation des formateurs et l’amélioration du service public.

Ces mesures devraient contribuer à la réalisation des objectifs escomptés. Il s’agit notamment du suivi de l’application des dispositions relatives à l’allègement du poids du cartable scolaire au cycle primaire et de l’opération d’introduction des travaux dirigés dans les matières essentielles (Langue arabe, mathématiques, langues étrangères) au cycle moyen outre l’adoption des livres scolaires de la 1ere et la 2ème année primaire (édition 2014).

Dans ce cadre, la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit avait affirmé, auparavant, que la rentrée scolaire « se déroulera normalement », grâce à la mobilisation d’importants moyens matériels et humains. Par ailleurs, Mme Benghebrit avait précisé que son département « prône la concertation et le dialogue » avec les partenaires sociaux et les syndicats du secteur « dans le cadre de la loi « .

La ministre de l’Education avait appelé, samedi passé, à adopter un système de bonne gouvernance à tous les niveaux de son secteur, à travers une gestion « participative » qui vise à améliorer les résultats de tous les paliers d’enseignement dans le cadre d’une charte de déontologie. L’amélioration de la gestion au sein de l’établissement éducatif requiert la « généralisation du mode de gestion participative à tous les niveaux en sus de l’adoption d’une politique de communication avec le partenaire social « , avait-elle affirmé.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email