-- -- -- / -- -- --
Nationale

Qu’il montre l’exemple !

Qu’il montre l’exemple !

Le SG du FLN, Amar Saâdani, revenu d’un long congé parisien, a appelé hier à « moraliser l’acte politique et à observer la transparence et l’objectivité », selon l’APS qui rapporte sa sortie médiatique.

Pour lui, la présence de partis sans ancrage populaire et sans programme « dénue l’acte politique en Algérie de toute valeur morale ». L’action politique moralisée est celle qui « dispose de programmes » portant sur les aspects économique, socioculturel et politique, « ce qui n’est pas le cas pour les formations politiques en Algérie », a-t-il précisé.

Pour Saâdani, le paysage politique en Algérie est « incapable de proposer des programmes économiques ni de répondre aux interrogations liées au modèle économique à adopter dans le pays ».

C’est une symphonie bien jouée par les partis proches du pouvoir qui appellent un à un à moraliser l’acte politique. Voilà qui tombe finalement fort mal pour le SG du FLN ; au moment où il veut nettoyer un peu la politique, il doit montrer en premier l’exemple. En effet, la police française a enquêté sur l’origine de l’argent qui lui a permis d’acheter à tour de bras des appartements en France. Saâdani a été entendu l’année dernière par la police judiciaire de Paris durant quatre heures.

La Brigade de lutte contre le blanchiment d’argent a agi à la demande du parquet, confirmant ainsi les révélations faites par le site électroniques Mondafrique, lequel avait fait état de la possession d’Amar Saâdani de deux appartements à Paris d’une valeur de 300 millions d’euros. Ces deux appartements se situent dans deux quartiers huppés de la capitale française.

Le premier au 15, boulevard Victor-Hugo à Neuilly-sur-Seine, d’une superficie de 100 m², dont le prix du mètre carré peut atteindre allègrement les 15 000 euros. Le second est situé non loin du quartier de La Défense, au 36, Résidence Belle Rive.

Saâdani dispose également, comme l’a révélé le journal, d’une carte de résidence VIP qui lui donne le statut d’une personnalité hautement importante pour la République française. Il possède également une société civile immobilière, « l’Olivier », avec ses 7 enfants et sa femme. Enfin, la sortie médiatique fracassante contre le patron du Département du renseignement et de la sécurité (DRS) n’est-elle pas une atteinte à la sécurité nationale ?

Donc loin des canons de la moralité dont se targue Saâdani aujourd’hui. A l’époque, la quasi-totalité de la classe politique a désavoué le patron du FLN. Dernièrement Saâdani a lâché une phrase qui en dit long sur ses capacités intellectuelles et qui n’a pas ému outre mesure le SG des moudjahidine.

Lors d’une réunion avec les membres du bureau politique de son parti, Amar Saâdani a lâché cette phrase : « Vous connaissez l’importance du sud du pays ? L’histoire nous éclaire. La France nous a donné l’Indépendance mais nous a demandé de lui laisser le Sud. Le message peut être compris par tout le monde », a-t-il déclaré devant les caméras de plusieurs télévisions algériennes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email