Protection des industries émergentes : L’indispensable accompagnement de l’Etat – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Protection des industries émergentes : L’indispensable accompagnement de l’Etat

Protection des industries émergentes : L’indispensable accompagnement de l’Etat
Une industrie à protéger. 

La nouvelle politique économique engagée par l’Algérie a donné naissance à une industrie qu’il faut impérativement accompagner et protéger. C’est ce qu’a affirmé le DG de la veille stratégique au ministère de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Bachir Kechroud, lequel a réitéré l’engagement de l’Etat pour soutenir les industries émergentes.

« L’Etat mobilise tous ses efforts pour créer les conditions favorables afin que les différents acteurs puissent opérer dans un environnement propice », a-t-il affirmé ce lundi dans sa déclaration à la radio nationale. Il a aussi mis en avant l’importance d’une coopération multisectorielle, notamment dans des domaines clés, à savoir les finances, le commerce, l’industrie et l’agriculture, pour « réunir les conditions favorables d’une véritable relance de notre économie ».

Pour ce qui est du secteur public marchand, il a fait savoir que c’est grâce aux financements des plans de développement des entreprises publiques, et comment augmenter leur rentabilité, que « certaines entreprises publiques ont pu améliorer leur performance à travers les investissements qui ont été engagés ».

D’autres se sont retrouvées, selon lui, face au changement du marché en temps d’exécution de ces plans de développement et de l’acquisition de l’investissement, d’où vient la nécessité d’une réadaptation rapide pour pouvoir revenir à la performance attendue. Selon lui, les entreprises publiques et privées ne peuvent être classées au même niveau « quant aux performances à réaliser étant donné que l’entreprise publique est un outil au service de l’Etat pour la réalisation de la politique publique ».

Le même responsable a également affirmé qu’une meilleure organisation économique et une synergie entre les secteurs public et privé sont nécessaires pour stimuler la compétitivité et la production industrielle, surtout dans les régions hors capitale.

Concernant la filière de cuir et textile, M. Kechroud a affirmé qu’un programme spécial a été mis en place à cet effet, notamment durant la période de l’Aïd-el-Adha, pour l’exploitation de la matière première pour l’industrie du cuir, ajoutant que l’Etat essaie ces dernières années d’organiser la filière et de booster l’activité dans ce sens, et ce dans le but de constituer un stock de matières premières. « Nous essayons de réaliser cette action sur une période plus longue, en coopération avec les opérateurs activant dans le secteur de l’abattage, pour alimenter l’industrie continuellement et assurer la production nationale à travers l’intégration du secteur agricole à celui de l’industrie », a-t-il indiqué.

En outre, le même responsable a expliqué l’importance de la veille stratégique, une composante de l’intelligence économique. Selon lui, la veille stratégique permet aux entreprises de maîtriser leur environnement et d’agir efficacement.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email