-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Prochaine création d’un centre national de référence «Autisme»

Prochaine création d’un centre national de référence «Autisme»

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine, Mounia Meslem a présenté à Alger, un projet de création d’un centre national de référence « Autisme ».

Le centre sera chargé de la collecte des ressources, du développement de la recherche et de la documentation, la mise en place de mécanismes de dépistage et d’orientation et la prise en charge de cette catégorie de handicapés, a précisé la ministre lors de la réunion ordinaire du Conseil national des personnes handicapées.

Le centre travaillera en collaboration avec les secteurs concernés, les experts, les associations activant dans ce domaine ainsi que les parents d’enfants handicapés notamment les autistes, a fait savoir Mme Meslem.

Elle a affirmé que la création de ce centre s’inscrivait dans le cadre de l’actualisation et la dynamisation du plan d’action d’urgence à travers la mise en place de mécanismes de prise en charge d’enfants autistes ainsi que de mesures visant à mettre à leur disposition d’espaces propres à eux au sein des établissements spécialisés.

Le secteur de la Solidarité nationale a « réussi, lors de la rentrée scolaire 2015-2016, à assainir plus de la moitié de la liste d’attente des enfants handicapées dont ceux présentant un léger retard mental, qui nécessitent une prise en charge spéciale en matière d’éducation et d’enseignement » selon la ministre qui ajouté que l’opération se poursuivait.

Elle a rappelé la convention conclue entre son département et le ministère de l’Education nationale permettant l’ouverture, à ce jour, de plus de 400 classes spéciales en milieu scolaire normal au niveau de 40 wilayas au profit des enfants handicapés ».

Quelque 3 000 enfants handicapés, a précisé Mme Meslem, sont pris en charge au niveau de ces classes spéciales en milieu scolaire dont 1.500 présentent un léger retard mental.

S’agissant des enfants handicapés en général, le secteur a recensé cette année 25.000 enfants handicapés scolarisés répartis sur 255 établissements spécialisés relevant du secteur de la solidarité nationale.
Mme Meslem a, dans ce contexte, mis en avant le travail en cours pour la modernisation et l’ouverture des établissements spécialisés sur l’environnement social, culturel, sportif et de loisirs, à travers les conventions signées avec les secteurs de la Culture, de la Jeunesse et des sports.

Concernant les moyens pédagogiques, la ministre a affirmé la disponibilité de livres scolaires en Braille au profit des handicapés visuels scolarisés dans les trois cycles, primaire, moyen et secondaire, pour finaliser les mesures visant à éditer « un dictionnaire algérien unifié ».

La ministre a, en outre, appelé les opérateurs économiques et les administrations à s’engager à employer 1% des personnes handicapés, en application des dispositions du décret exécutif 214-14 promulgué le 30 juillet 2014.

Pour sa part, Nadia Attout, chargée d’études au niveau du Centre national d’études et d’analyses pour la population et le développement (CENEAP) a rappelé l’enquête nationale sur l’handicap menée par le centre en Algérie, à la demande du ministère de la Solidarité nationale.

L’enquête sera concrétisée sur le terrain à partir du début 2016, dès l’achèvement des sessions de formation, a-t-elle indiqué, précisant qu’il s’agit d’un échantillon de près de 37 000 familles.

Le conseil national des personnes handicapées est un organe consultatif, de concertation et de coordination autour des questions liées à la promotion et à l’insertion socioprofessionnelle des handicapés, à travers une approche intersectorielle.

Cette structure nationale est constituée de membres représentant plusieurs départements ministériels, des institutions publiques et des associations. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email