-- -- -- / -- -- --
Nationale

Procès demain de 34 terroristes de Djound El Khilafah

Procès demain de 34 terroristes de Djound El Khilafah

Le procès des 34 individus, dont 16 demeurent en fuite et activement recherchés par les services de sécurité s’ouvrira demain sauf imprévu.

Ce dernier qui devait être jugé le 2 février dernier au tribunal criminel d’Alger a été renvoyé suite à l’absence de cinq avocats de la défense afin de permettre au même tribunal de constituer des avocats d’office pour les inculpés qui n’avaient pas constitué auparavant leurs conseils.

Le président en charge du dossier a répondu favorablement à deux demandes de main levée, rejeté deux autres et prononcé pas moins de cinq refus de libertés provisoires notamment pour la seule femme impliquée pour non dénonciation de criminels dans cette affaire.

Le procureur général a rejeté toutes les demandes formulées par les avocats de la défense à l’instar de Me Hassiba Boumerdassi sollicitée au profit de sa cliente inculpée au même titre que son mari et son fils.

Les inculpés sont poursuivis selon l’arrêt de renvoi de la Chambre d’accusation de la cour d’Alger pour la création dans les régions du Centre en 2012 d’une organisation terroriste responsable de plusieurs assassinats, rapts et attentats à la bombe, dont été victimes des citoyens et des sociétés étatiques.

Selon le rôle des affaires criminelles de 2014, « les 34 individus, à savoir 14 détenus, 4 non détenus et 16 en fuite devront répondre de 12 chefs d’inculpation dont les plus graves portent sur des homicides volontaires avec préméditation et guet-apens, rapt avec demande de rançon et attentat à la bombe ».

Les mis en cause sont par ailleurs accusés de « vol à main armé, mise en place d’un faux barrage de sécurité sur la voie publique, faux et usage de faux, usurpation d’identité, apologie et financement d’un groupe terroriste », selon la même source.

Une source judiciaire a indiqué que l’affaire est en relation avec le groupe terroriste « Djound El Khilafa », qui était dirigé par le terroriste Gouri Abdelmalek, un des auteurs de l’enlèvement et l’assassinat du touriste français Hervé Gourdel.

Une femme habitant dans l’une des régions montagneuses de Tizi Ouzou figure parmi les accusés ; elle a été dénoncée par l’un des terroristes arrêtés en 2012. Lors de son audition, ce terroriste a reconnu qu’il se rendait souvent chez cette femme pour se cacher et pour procurer de la nourriture aux éléments des groupes terroristes et spécialement pour le groupe terroriste connu sous l’appellation de « Djound El Khilafa ».

Il a aussi reconnu qu’il s’était rendu la dernière fois à la demeure de cette femme qui lui a « offert » sa propre fille âgée de 13 ans pour qu’elle l’accompagne au « djebel » (fief des groupes terroristes) en tant que son épouse.

La femme dont le mari se trouve en prison pour une autre affaire de terrorisme, a été arrêtée ainsi que son fils âgé de 18 ans pour apologie et financement d’un groupe terroriste. Grâce aux indications du premier accusé arrêté, les services de sécurité ont pu arrêter les autres inculpés, qui avaient commis plusieurs assassinats sur ordre du terroriste Gouri Abdelmalek.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email