-- -- -- / -- -- --
Nationale

Près de 400 déplacés nigériens transférés dimanche

Près de 400 déplacés nigériens transférés dimanche

Près de 400 déplacés nigériens seront transférés aujourd’hui de Ouargla vers le centre d’accueil de Tamanrasset en prévision de leur rapatriement vers leur pays d’origine, a-t-on appris hier auprès du Croissant-Rouge, algérien (CRA).

Saida Benhabylès, présidente du CRA, a affirmé que l’opération de rapatriement des déplacés nigériens « se poursuit dans de bonnes conditions », annonçant le transfert d’un groupe composé de près de 400 ressortissants nigériens de Ouargla vers le centre d’accueil de Tamanrasset en prévision de leur rapatriement vers leur pays après finalisation des procédures consulaires. Ces ressortissants « subiront des examens médicaux », a-t-elle précisé soulignant que « les ressortissants malades à l’instar des femmes enceintes seront rapatriés ultérieurement ».

Le rapatriement des ressortissants nigériens de l’Algérie vers leur pays d’origine « se tient dans de bonnes conditions et dans le respect des normes internationales » en vigueur. Le CRA consent « d’importants efforts » en vue de sensibiliser et de convaincre ses partenaires étrangers de financer des microprojets au profit des ressortissants nigériens dans leur pays d’origine, a-t-elle dit.

Parmi ces institutions, la ministre a cité le Comité international de la Croix rouge (CICR), le Programme alimentaire mondial (PAM) et certaines institutions onusiennes. Mme Benhbylès a souligné que le financement de microprojets au profit de ces ressortissants dans leur pays aiderait à les sédentariser dans leur pays à travers l’amélioration de leurs conditions socio-économiques. 330 déplacés nigériens dont 42 femmes avaient quitté mardi dernier le centre d’accueil de Tamanrasset en direction de leur pays d’origine.

Les déplacés nigériens rapatriés, étaient accompagnés des membres du CRA, en coordination avec les autorités nigériennes, et dotés de quantités de vivres, nécessaires pour leur voyage dans de bonnes conditions jusqu’à leur arrivée dans la région d’Agadez (Nord du Niger).

Le gouvernement algérien qui a répondu favorablement à la demande du gouvernement nigérien concernant le rapatriement de ses ressortissants, en séjour illégal sur le territoire algérien, avait assuré que toutes les mesures étaient prises pour rapatrier ces ressortissants nigériens, « dans un cadre fraternel et dans tout le respect de leur dignité, jusqu’à leur arrivée à leurs villages et leurs maisons ».

Rappelons que l’Algérie et le Niger avaient entamé des opérations de rapatriement de 3 000 ressortissants nigériens entrés illégalement en territoire algérien, les trois quarts environ des immigrés renvoyés au Niger sont des enfants et presque tous les autres sont des femmes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email