-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Plus de 2 700 victimes dont un décès en 2015

Plus de 2 700 victimes dont un décès en 2015

Ce sont 2 775 personnes qui ont été victimes de piqûres de scorpion, dont un bébé de 3 mois qui a succombé à l’inoculation du venin de l’insecte, durant l’année 2015, à travers la wilaya de Ghardaïa, selon la direction locale de la Santé et de la Population (DSP).

L’envenimation par piqûre de scorpion constitue la première cause des cas d’intoxication et d’empoisonnement dans la wilaya de Ghardaïa et qui endeuille chaque année des familles, particulièrement en période estivale, a affirmé le responsable de la prévention à la DSP.

La commune de Guerrara est la localité la plus touchée par le fléau avec 535 cas, suivie des communes de Ghardaïa (436) , Bounoura (261), Berriane (209), El-Menea (202), Daya Ben Dahoua (161) et Métlili (150), révèlent les statistiques de la DSP.

Le nombre de personnes piquées par les scorpions et âgées entre 01 et 14 ans se chiffre à 701 enfants, tandis que les personnes âgées entre 15 et 49 ans est de 1.670 cas, est-il ajouté en précisant que 1.768 cas d’envenimation par le scorpion se sont déroulés à l’intérieur des habitations.

Les piqûres de scorpion et l’inoculation accidentelle de leur venin continuent à être un véritable problème de santé publique dans la région de Ghardaïa, malgré la densification de la couverture sanitaire de proximité répondant aux exigences de cas d’envenimation avec la disponibilité d’antidote (sérum) dans les différentes localités de la wilaya, a fait savoir Bachir Bahaz, directeur de la santé par intérim de la wilaya.

Ce fléau de piqûres de scorpion constitue le premier cas d’intoxication dans la wilaya de Ghardaïa, devant les intoxications par morsures de chiens, chats et rats avec 231 cas et les intoxications alimentaires avec 52 cas durant la même période, selon les données épidémiologiques de la wilaya.

De nombreux praticiens appellent les pouvoirs publics à intensifier la lutte contre l’insalubrité publique, notamment dans les zones urbanisées, à renforcer la prise en charge des cas d’envenimation scorpionique et à encourager le ramassage et la collecte de ces insectes au profit de l’institut Pasteur d’Algérie afin de fabriquer l’antidote au venin du scorpion.

Seul une centaine de scorpions a été ramassée durant l’année écoulée par les jeunes, selon les services de la santé qui précisent que l’opération n’a pas pu se faire dans plusieurs communes de la wilaya faute de financements.

Un séminaire régional de formation du personnel de santé sur la prise en charge thérapeutique des cas d’envenimation scorpionique et le protocole à suivre, sera organisé à Ghardaia du 28 au 31 mars courant pour les wilayas d’Adrar, Djelfa, Laghouat M’sila, Ouargla et Ghardaïa.

Ce séminaire constituera un espace approprié pour la mise à niveau des professionnels de la santé en matière de modalités de prise en charge et de sensibilisation, selon les organisateurs.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email