-- -- -- / -- -- --
Nationale

Opep : Le prix du pétrole algérien en baisse de plus de 3 dollars

Opep : Le prix du pétrole algérien en baisse de plus de 3 dollars

La moyenne du prix du pétrole algérien « Sahara Blend » a encore dégringolé de plus de 3 dollars en septembre dernier en s’établissant à 97,10 dollars le baril.

Selon le rapport mensuel de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) publié sur son site web, le prix moyen du baril de Sahara Blend a perdu 3,76 dollars en un mois passant de 100,86 dollars en août à 97,10 dollars en septembre pour se positionner au 5e rang des bruts les mieux cotés du panier Opep dont le Murban (Emirats arabes unis) se trouve en tête.

L’Opep a maintenu inchangées ses prévisions de hausse de la demande mondiale de brut en 2014 et 2015, malgré une accélération de la baisse des prix. L’organisation, qui regroupe douze pays, a ainsi confirmé sa prévision d’une hausse de la demande de l’ordre de 1,05 million de barils par jour (mbj) en 2014 à 91,19 mbj, et de 1,19 mbj en 2015 à 92,38 mbj. Les prix du pétrole poursuivent leur chute en raison d’une faible demande et d’une offre abondante, tombant à des niveaux inédits depuis fin 2010 à Londres et mi-2012 à New York.

Pour ce qui est de la progression de la demande de brut dans le monde, elle est bien moins rapide que prévu, notamment à cause des problèmes économiques de la zone euro qui ne parvient pas à décoller, et du ralentissement de la croissance chinoise. Face à cette faible demande, aucun problème majeur d’interruption des approvisionnements de brut n’est à déplorer, malgré les tensions géopolitiques dans certains pays comme la Libye qui ont augmenté leur production.

Par ailleurs, les Etats-Unis produisent de plus en plus de brut et, même s’ils ne l’exportent pas, cela déséquilibre le marché mondial en forçant leurs anciennes sources d’importations à trouver d’autres débouchés sur un marché mondial déjà bien approvisionné, estiment les experts. L’Opep, qui assure près de 35 % de la production mondiale, avait abouti à un statu-quo lors de sa réunion de mai dernier à Vienne en maintenant inchangés ses niveaux de production au seuil de 30 mbj et ne semble pas encline à modifier ce seuil lors de sa prochaine réunion prévue le 27 novembre.

Pour rappel le panier de l’Opep comprend le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Oriente (Equateur), Iran Heavy (Iran), Basra Light (Irak), kuwait Export (Koweït), Es-Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria), Qatar Marine (Qatar), Arab Light (Arabie Saoudite), Murban (EAU) et le BCF 17 (Venezuela).

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email