OMS: Aucun décès causé par le variant Omicron – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Lifestyle Santé

OMS: Aucun décès causé par le variant Omicron

OMS: Aucun décès causé par le variant Omicron
Christian Lindmeier

Aucun décès causé par le bouveau variant Omicron du virus Covdi-19 n’a été constaté à ce jour dans le monde selon le porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé.

« Je n’ai vu aucune information rapportant des décès liés à Omicron », a déclaré Christian Lindmeier, lors d’un point de presse régulier de l’ONU à Genève.

Comme plus de pays font des tests pour tenter de détecter le nouveau variant, « nous aurons plus de cas, plus d’informations, et – bien que j’espère que non – possiblement des morts », a-t-il souligné.

Omicron émergé en Afrique du Sud, dans la région de Johannesbourg aux alentours du 10 novembre. A ce jour quelque 70 cas confirmés sont répertoriés en Afrique du Sud, 6 au Botswana et 4 en Chine (sur l’île d’Hong Kong) et une dizaine de cas en Europe. L’OMS a statué sur le profil de ce variant en tant que variant d’inquiétude (VOC).

Lire aussi: Le nouveau dangereux variant du Coronavirus baptisé Omicron

Les informations scientifiques sur Omicron sont très limitées et encore à confirmer. Mais il possède un nombre conséquent de mutations, plus de 30, dans sa protéine S, celle-là même qui permet son attachement et son entrée dans les cellules, selon des medécins.
Certaines de ces mutations sont présentes dans les variants Alpha et Delta et par analogie, les scientifiques craignent qu’elles confèrent aussi à Omicron le pouvoir d’échapper au système immunitaire et d’amoindrir l’efficacité des vaccins.

L’impact des mutations sur le comportement de ce nouveau variant est encore à confirmer. Il y a encore peu d’information sur l’état de santé des personnes infectées par Omicron, et donc il est impossible de conclure sur la sévérité des symptômes qu’il provoque.

Plusieurs pays ont déjà annoncé la suspension de leurs liaisons aériennes avec l’Afrique du Sud et ses voisins pour éviter la propagation de ce nouveau variant. Les cas confirmés à Hong Kong étaient des voyageurs en provenance du pays.
Si l’émergence de ce variant semble inquiéter la communauté scientifique, le peu de données à disposition appelle à la prudence. Il ne pourrait être qu’un des nombreux variants du SARS-CoV-2 à émerger sans outrepasser les autres.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email