-- -- -- / -- -- --
Monde

Moscou : «Nous avons le droit de déployer le nucléaire en Crimée»

Moscou : «Nous avons le droit de déployer le nucléaire en Crimée»

Selon Mikhaïl Oulianov, responsable du ministère russe des Affaires étrangères, la Russie a le droit de déployer des armes nucléaires dans n’importe quelle région de son territoire, si elle le juge nécessaire.

« La Russie a le droit de déployer des armes nucléaires en Crimée, bien il n’y ait pas d’informations faisant état de tels projets pour le moment », a déclaré à Moscou Mikhaïl Oulianov, directeur du département pour la non-prolifération et le contrôle des armements du ministère russe des Affaires étrangères.

« La Russie a bien sûr le droit de déployer des armes nucléaires dans n’importe quelle région de son territoire, si elle le juge nécessaire. Je ne sais pas s’il y a des armes nucléaires en Crimée, ni s’il est prévu d’en déployer, mais nous considérons que nous avons le droit de le faire. Kiev est sans doute d’un avis opposé », a indiqué M. Oulianov lors d’une conférence de presse.

En août 2014, Le président russe Vladimir Poutine avait décidé entériné la création d’un groupement armé autonome en Crimée. « J’ai déjà entériné ce programme », avait indiqué M.Poutine lors d’une rencontre avec des représentants des groupes parlementaires russes.Il avait ainsi commenté la proposition faite par le leader du groupe Russie juste, Sergueï Mironov, de renforcer la sécurité de la péninsule de Crimée qui avait adhéré à la Fédération de Russie en mars 2014.

« Il faut créer un commandement autonome, déployer des unités militaires russes dans la péninsule », avait déclaré M.Mironov. La défense antiaérienne russe en Crimée, en fin 2014, avait abattu en un mois plusieurs drones qui avaient pénétré dans l’espace aérien de la péninsule en provenance de la région de Kherson, en Ukraine.

Ces appareils de reconnaissance étaient d’origine étrangère, étant donné que l’Ukraine ne possède pas de drones ni d’unités militaires capables de les exploiter. Cependant, dans une récente publication à l’occasion du 100e anniversaire de la défense antiaérienne russe, il est souligné qu’au printemps de 2014 dernier le territoire criméen était espionné par des drones appartenant à la 66e brigade américaine des renseignements militaires. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email