-- -- -- / -- -- --
Nationale

mort d’Ebossé : Louh promet d’élucider les circonstances du drame

mort d’Ebossé : Louh promet d’élucider les circonstances du drame

L’enquête préliminaire sur l’assassinat tragique du joueur camerounais, Albert Ebossé, poursuit son cours afin de déterminer toutes les causes qui ont conduit à la mort du joueur de la JSK survenue dans le stade de Tizi Ouzou, a indiqué hier le ministre de la Justice, Tayeb Louh.

« Nous avons donné des instructions fermes afin de mettre la lumière sur les circonstances de cet accident tragique qui a ébranlé le monde du sport tout en portant atteinte à l’image de l’Algérie », a-t-il déclaré hier lors d’une conférence de presse, tenue au siège de la cour d’Alger.

Le ministre de la Justice a tenu à préciser que la loi ne punit pas seulement l’auteur du crime qui a causé la mort directe du joueur, mais implique également « tous les responsables qui ont failli à leur devoir en négligeant la sécurité des personnes.

« L’enquête préliminaire mentionne qu’il y avait un chantier devant le stade », a-t-il indiqué avant d’ajouter que « les procédures préventives auraient pu nous épargner ce drame évitable ». « Notre vision sur l’enquête préliminaire et judiciaire va changer », a-t-il affirmé en soulignant que le parquet connaîtrait une « réforme profonde » qui lui permettra de contribuer à l’élaboration de la politique pénale nationale.

« Cette réforme, qui sera menée dans le strict respect de la loi et de la procédure garantissant l’exercice des libertés individuelles et collectives, ainsi que les droits fondamentaux du citoyen, se fera à travers le renforcement des pouvoirs hiérarchiques de l’autorité judiciaire sur la police judiciaire », a-t-il ajouté. Le ministre a expliqué dans ce cadre que le parquet sera doté de mécanismes et moyens modernes lui permettant d’assumer pleinement ses missions de direction de l’action publique, en s’impliquant davantage et en prenant l’initiative dans le déclenchement et la conduite de l’enquête préliminaire.

Par ailleurs, le ministre a évoqué la coopération judicaire régionale et internationale pour lutter contres les crimes transfrontaliers et protéger les ressortissants algériens à l’étranger.

Interrogé sur les circonstances du décès en France du ressortissant algérien Abdelhak Goradia, survenu en août dernier, le ministre a répondu que la justice algérienne a chargé le ministère des Affaires étrangères de lui apporter des renseignements détaillés pour élucider les circonstance de sa mort. « Nous allons agir dès que nous aurons ces informations », a-t-il promis. A propos du principal accusé dans l’affaire Khalifa, Abdelmoumène Khalifa, le ministre a admis que l’accusé ne peut pas rester durablement en détention provisoire sans être jugé. Il a affirmé à ce propos que la loi entame des réformes profondes concernant le pénal en limitant au maximum la durée de la détention provisoire.

Toujours dans le cadre de la réforme judicaire, le ministre a abordé entre autres le projet portant sur la « création d’un fonds de pension alimentaire » en annonçant que le montant initial de ce fonds a été fixé à un milliard de dinars. Ce fonds a été créé pour « les femmes divorcées, en particulier les femmes exerçant le droit de garde de leurs enfants (la grand- mère ou la tante maternelle) qui ont des problèmes en matière de recouvrement de la pension alimentaire, en raison du refus ou de l’impossibilité pour le père d’en assurer le versement.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email