-- -- -- / -- -- --
Nationale

Mohamed Abdelaziz appelle à intensifier la coopération internationale

Mohamed Abdelaziz appelle à intensifier la coopération internationale

Le président sahraoui, Mohamed Abdelaziz, a appelé le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon, à intensifier la coopération et la coordination entre l’instance onusienne et l’Union africaine (UA) pour le règlement de la question sahraouie en permettant au peuple sahraoui d’exercer son droit à l’autodétermination à travers un référendum libre et équitable.

Intervenant avant-hier aux travaux du 7e Congrès de l’Union nationale des femmes sahraouies (UNFS), le président Abdelaziz a insisté sur « l’impératif de parvenir en urgence à une solution juste et équitable de la question sahraouie, conformément aux chartes et résolutions de l’ONU et de l’UA ».

Il a salué, à cette occasion, la décision du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA du 27 mars dernier, qui appelle à tout mettre en œuvre pour accélérer le processus de décolonisation du Sahara-Occidental, dernière colonie en Afrique.

Le Président sahraoui a mis en avant les décisions et « les pas franchis « par le CPS pour redynamiser le comité des chefs d’Etat et de gouvernements sur le Sahara-Occidental, la création de groupes de contact internationaux sur le Sahara-Occidental et la garantie d’une révision périodique de ce dossier.

Il a, en outre condamné « la répression marocaine contre le peuple sahraoui, les violations des droits de l’Homme, le blocus imposé aux territoires occupés du Sahara-Occidental à travers le mur de séparation et le pillage de ses richesses naturelles ».

A cet effet, le président Abdelaziz a appelé l’ONU « à faire pression sur l’occupation, à accélérer l’élargissement du mandat de la Minurso à la protection des droits de l’Homme et à l’organisation d’un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui ».

Il a appelé à la mise en œuvre « des décisions internationales pour mettre fin aux graves violations exercées par le Maroc dans le cadre de sa politique expansionniste pour protéger la paix et la sécurité dans la région du Sahel et en Afrique du Nord ».

La rencontre a été ponctuée par les interventions de plusieurs participantes qui ont affirmé l’impératif de « soutenir la cause sahraouie jusqu’à l’autodétermination à travers un référendum libre et équitable pour mettre fin à l’occupation marocaine ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email