-- -- -- / -- -- --
Nationale

Marchés à bestiaux : Appel à plus de vigilance

Marchés à bestiaux : Appel à plus de vigilance

La fièvre aphteuse, qui s’est propagée dans 25 wilayas du pays, d’Est en Ouest, du pays durant le mois de juillet, n’a pas été sans conséquences sur le cheptel ovin. Avec l’ouverture, hier, des marchés
à bestiaux, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelouahab Nouri lance un appel aux a appelé les citoyens et éleveurs à plus de « vigilance et de responsabilité ».

S’exprimant, jeudi, en marge d’une séance plénière du Conseil de la nation consacrée aux questions orales, M. Nouri a affirmé que « la situation est sensible, et nécessite la mobilisation de tout le monde « . Il a ajouté que son département a pris toutes les mesures nécessaires pour « empêcher l’apparition de la fièvre aphteuse dans les marchés à bestiaux et sa transmission au cheptel ovin afin de passer la fête de l’Aïd El Adha dans les meilleures conditions ».

M. Nouri a affirmé que l’opération se poursuit et qu’ « une autorisation de versement a été octroyée aux éleveurs dont le cheptel a été touché par cette maladie à travers les wilayas « .

Concernant le foncier agricole, le ministre a précisé que le ministère ne tolère pas le détournement des terres agricoles de leur vocation de la part aussi bien des citoyens que des organismes publics ou privés. Le ministre a rappelé dans ce cadre, que des instructions avaient été données par le président de la République Abdelaziz Bouteflika lors du dernier conseil des ministres du 26 août dernier sur « la nécessité de préserver les terres agricoles ». La préservation du foncier agricole est « une responsabilité que doit partager toutes les institutions de l’Etat et la société civile » a-t-il ajouté précisant que « le ministère a déféré aux instances judiciaires tous les dossiers relatifs à la violation des terres agricoles pour punir les contrevenants « .

A propos de la conversion du droit de jouissance perpétuelle en droit de concession, M. Nourri s’est félicité de la réussite de l’opération en dépit de « la complexité « de certains dossiers.
Par ailleurs, le secteur de l’Agriculture s’attelle à mettre en place un système informatique reliant l’administration centrale, locale et la Banque algérienne du développement rural (BADR) pour la gestion de tous les dossiers entrant dans le cadre du soutien agricole, note-t-il.

Le calendrier de vaccination annuel du cheptel est à revoir

C’est l’appel lancé, jeudi, par les participants à la 9e édition de l’espace vétérinaire aux médecins vétérinaires, publics et privés, à s’associer aux campagnes de lutte contre la fièvre aphteuse.

Ils ont également appelé à la création d’un comité scientifique pour une meilleure vaccination des bovins contre la fièvre aphteuse.
Les intervenants lors de cette rencontre ont insisté également sur le contrôle rigoureux au niveau des frontières pour « dissuader la contrebande du bétail et parer les maladies transmissibles », ainsi que sur l’accélération de l’opération d’indemnisation des éleveurs dont le cheptel bovin a été affecté par la fièvre aphteuse.

L’appel a été également lancé pour créer des centres d’insémination artificielle afin d’augmenter la reproduction ovine et bovine, ainsi qu’encourager la production d’aliments de bétail, notamment le maïs et le soja pour réduire la facture des importations.
Les participants à la 9e édition de l’espace vétérinaire ont aussi recommandé la réduction de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour les prix d’aliments du bétail et la multiplication des abattoirs à travers le pays pour lutter contre l’abattage sauvage.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email