-- -- -- / -- -- --
Nationale

Lutte antiterroriste: les rappelés du service national “bientôt indémnisés”

Lutte antiterroriste: les rappelés du service national “bientôt indémnisés”

Les militaires rappelés dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et les appéles invalides seront indémnisés une fois leur dossier traités dans les prochains jours, a fait savoir jeudi le Ministère de la Défense nationale (MDN).
“Le ministère de la Défense nationale rassure tous les éléments de ces catégories, que leurs dossiers seront traités équitablement dans les plus brefs délais, et chaque éléments bénéficiera de ses droits selon le taux d’invalidité défini par les commissions d’expertises médicales”, précise la même source dans un communiqué publié sur son site internet.

Le ministère ajoute que “dans le cadre de la poursuite des efforts consentis pour la prise en charge des revendications des éléments de l’Armée nationale populaire, à savoir : les appelés du Service national et les militaires rappelés dans le cadre de la mobilisation, et afin de régulariser leurs dossiers, les représentants de ces catégories ont été invités, le 3 septembre 2014, au Cercle national de l’Armée, à une réunion avec les responsables des services chargés de ce dossier au niveau du ministère de la Défense nationale”.

A cet effet, le ministère de la Défense nationale informe toutes les personnes concernées, dont la situation n’a pas encore été régularisée, ou celles désirant introduire des recours concernant les précédents rapports médicaux, qu’elles peuvent déposer leurs dossiers au niveau des bureaux régionaux des pensions militaires territorialement compétents pour les soumettre à l’étude.

Des anciens rappelés du service militaire durant la période 1995 à 1999 ne cessent depuis plusieurs années de revendiquer une reconnaissance de leurs “sacrifices durant la décennie noire”, lorsqu’ils ont été mobilisés pour combattre le terrorisme. Certains anciens rappelés réclament des postes de travail, de bénéficier de soins notamment pour les 6 000 anciens rappelés qui sont blessés, atteints de troubles mentaux ou encore handicapés. Ils réclament, également, des logements, en sus des compensations morales et financières.

Le nombre d’anciens rappelés encore vivant atteindrait 123 000 individus. Ils se sont constitués en un conseil national pour faire valoir  leurs revendications auprès notamment du ministère de la Défense nationale.
Rassemblement à Alger des rappelés du service national en janvier dernier

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email