-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Opep et ses alliés décidés à agir pour freiner l’effondrement des cours du brut

L’Opep et ses alliés décidés à agir pour freiner l’effondrement des cours du brut

L’Organisation des pays exportateurs du pétrole et ses alliées (Opep+) devront se réunir probablement au cours de cette semaine par vidéoconférence pour tenter de trouver une réponse à l’effondrement des cours du pétrole ont indiqué des sources au sein de l’Organisation.

Après la demande exprimée jeudi par l’Arabie Saoudite de convoquer une réunion extraordinaire de l’Opep et ses alliés pour discuter d’un accord de réduction de l’offre afin de stabiliser le marché impacté par la pandémie du Covid-19, le ministre russe Alexandre Novak, a annoncé vendredi soir la disponibilité de Moscou à participer à cette réunion annoncée initialement pour le lundi 6 avril dans l’objectif de décider sur une réduction de l’offre.

De son côté, le ministère azerbaïdjanais de l’Energie a confirmé dans un communiqué la tenue d’une imminente réunion des pays exportateurs de pétrole en vue de plancher sur la crise actuelle du marché de l’or noir.

L’objet principal de cette réunion, tant attendue par les principaux exportateurs du brut, reste celui de la réduction de l’offre mondiale de l’or noir, de manière à relancer les prix qui ont connu une dégringolade depuis la mi-février dernier jusqu’à atteindre des prix bas jamais connus depuis l’année 2002.

Dans ce contexte, le président russe Vladimir Poutine a déclaré vendredi qu’il était plus que nécessaire d’unir les efforts de tous les pays producteurs pour équilibrer le marché et réduire la production, réitérant la disponibilité de Moscou d’agir dans ce sens.

Pour sa part, le président américain Donald Trump s’était impliqué dans la recherche d’un accord entre les deux principaux producteurs de l’or noir dans le monde, Ryadh et Moscou, les exhortant à maintes reprises à réduire leur production de manière à aider à la remontée des cours.

Selon une source de l’agence russe TASS, le régulateur américain de l’Energie serait même invité à prendre part à cette réunion, tandis que Vladimir Poutine s’est prêt à une entente avec ses partenaires et à coopérer notamment avec les Etats-Unis dans le domaine des hydrocarbures.

La réunion de l’Opep+ intervient dans le contexte d’une grave crise que traverse actuellement le marché pétrolier pénalisé par le ralentissement de la demande sous l’effet de la propagation de la pandémie.

Les deux cours de référence, celui du Brent européen et du WTI américain, ont bouclé fin mars le pire trimestre de leur histoire, avec des prix divisés par trois sur la période.

Les mesures de confinement qui touchent près de la moitié de la population de la planète avaient réduit considérablement la demande mondiale d’où la nécessité d’une large coordination pour stabiliser le marché et d’envoyer signal pouvait aider à la remontée des cours en attendant la relance de l’économie mondiale.

Tenir une réunion des membres de l’Opep+ sera “un signal positif” envoyé au marché, mais reste “insuffisant”, selon l’expert pétrolier international, Dr Mourad Preure, qui souligne la nécessité d’instaurer la discipline dans le partage des sacrifices entre les pays de l’Opep+ en cas de réussite de cette rencontre.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email