-- -- -- / -- -- --
Nationale

«L’explosion d’un pétard produit un son plus fort qu’un avion au décollage»

«L’explosion d’un pétard produit un son plus fort qu’un avion au décollage»

Le Pr Djennaoui, chef du service ORL au CHU Mustapha, nous explique dans cet entretien les véritables dangers relatifs à l’usage des pétards ou autres produits similaires utilisés dans des circonstances festives, à l’instar des fêtes de fin d’année ou du Mawlid ennabaoui. Afin de se prémunir des dégâts causés par l’explosion des pétards, lesquels peuvent parfois être irréversibles, il conseille de prendre un certain nombre de précautions. Cependant, il est très clair qu’il faut carrément s’en éloigner.

Le Jeune Indépendant : Est-il vrai que les pétards se situent dans la gamme des fréquences hautement dangereuses ?
Pr Djennaoui : Effectivement. Les décibels émis par l’explosion des pétards peuvent provoquer des troubles de l’audition, des lésions auditives durables ou encore des acouphènes. Il faut savoir que lorsqu’un pétard explose, il produit un son de 120 à 140 décibels, parfois plus. Plus qu’un réacteur d’avion au décollage.
L’oreille ne peut s’adapter au bruit violent et très bref qu’émet un pétard qui explose. Nous sommes dans l’impossibilité d’estimer réellement la dangerosité de la puissance des décibels dans ce cas-là.
Le bruit est un son qui provoque une sensation acoustique désagréable ou gênante. Le son devient un bruit quand il devient gênant ou désagréable. Il est alors nocif pour l’oreille. Le bruit est mesuré en décibels (dB).

Pouvons-nous connaître les traumatismes sonores liés aux pétards. Ces derniers sont-ils irréversibles ?

L’oreille est un organe sensoriel fragile. Certains bruits intenses peuvent entraîner des lésions de gravité variable, dont certaines ne guériront pas. Il convient donc de connaître les circonstances à risque, de les éviter si cela est possible et de savoir repérer les signes évoquant une souffrance de l’oreille, et ce afin de réagir au plus vite.

Des lésions auditives irréversibles peuvent survenir, comme des acouphènes ou une rupture du tympan. La baisse d’audition peut aussi s’accompagner d’autres désagréments appelés acouphènes. On entend alors des bruits, en l’absence de source sonore. Les acouphènes se définissent par la perception de sensations auditives anormales. Leurs symptômes sont une perception auditive aiguë en l’absence de source sonore. Ces sons ont une intensité et une durée variable, qui évoluent d’un jour à l’autre. Ils ont la forme de bourdonnements, de sifflements, de musique, de bruit de moteur, de tondeuse à gazon. L’acouphène est très gênant et peut devenir un vrai handicap. Des gens se sont même suicidés pour cela.

Qu’en est-il des enfants ?

Il faut surveiller particulièrement les enfants afin qu’ils ne manipulent pas de pétards et ne se trouvent pas trop près lors d’une explosion.
Il faut se tenir à distance, à 10 mètres au minimum de la source d’explosion.
Lorsqu’un pétard explose dans un endroit fermé, c’est encore plus dangereux, à l’exemple des cages d’escalier, des chambres fermées ou des ascenseurs. L’intensité de ces explosions est multipliée par 2, voire 3, dans des endroits clos.

Préconisez-vous un travail intersectoriel pour tenter de limiter les dégâts ?

C’est un problème de société qui ne concerne pas seulement le secteur de la santé. D’autres secteurs doivent s’impliquer également avec de larges campagnes de sensibilisation afin que tous ceux qui manipulent ces produits pyrotechniques prennent conscience des véritables dangers qu’ils représentent.

Selon vous, quelle attitude adopter en cas d’urgence ?

L’apparition de bruits assourdissants, de douleurs, de bourdonnements ou de pressions dans l’oreille nécessite, dans l’urgence, l’avis d’un ORL. En attendant de consulter, il est conseillé de se mettre dans un endroit silencieux, à l’abri des explosions, et de bien s’hydrater.

Comment se protéger ?

La protection auditive désigne l’ensemble des dispositifs externes permettant de réduire l’intensité sonore à laquelle l’oreille humaine peut être soumise. A titre d’exemple, les bouchons d’oreille ont plusieurs fonctionnalités. Dans certains cas, il vise à réduire les risques de surdité face à un environnement sonore très agressif. Par ailleurs, il peut être privilégié dans le but de procurer un confort auditif supplémentaire à son propriétaire en le coupant des agressions sonores extérieures.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email