-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les vieux abandonnés ou en difficulté auront une pension

Les vieux abandonnés ou en difficulté auront une pension

Les personnes âgées en difficulté, notamment abandonnés dans des centres d’accueil, auront droit prochainement à une pension, a révélé mercredi à Alger la ministre de la solidarité nationale et de la famille Mounia Meslem.

Trois projets de décrets exécutifs, en vue de l’application de la loi 10-12 du 29 décembre 2010 relative à la protection des personnes âgées, ont été élaborés et seront soumis au gouvernement, a fait savoir la ministre qui s’exprimait dans une rencontre à l’occasion de la journée mondiale des personnes âgées.

Le premier texte concerne l’octroi d’une aide sociale ou une allocation financière au profit des personnes âgées en difficulté, a précisé la responsable . Dans cet esprit, les descendants en charge de leurs ascendants et les personnes âgées en difficulté et/ou sans attaches familiales ouvrent droit à une aide sociale ou une allocation financière suffisante pour satisfaire leurs besoins quotidiens selon des conditions de chaque personne concernée par cette mesure, a encore expliqué la ministre.

Le deuxième décret exécutif porte sur l’organisation de l’aide à domicile des personnes âgées qui seront maintenues en milieu familial en assurant une prise en charge totale impliquant les soins et les services.

Le troisième texte d’application concerne la médiation familiale et sociale pour le règlement des conflits et problèmes de famille pour le maintien des personnes âgées dans son milieu familial, a ajouté Mme Meslem.

Le programme d’aide aux personnes âgées prévoit des centres de jour et d’autres structures pour l’accueil des personnes âgées, a-t-elle dit. L’Algérie compte 3 millions de personnes âgées dont plus de 2 000 sont hébergées dans des centres d’accueil.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email