-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les travailleurs du FNPOS mettent fin à leur grève de la faim

La mobilisation des sections syndicales des caisses de la sécurité sociale de la wilaya de Tizi Ouzou, dans le cadre de soutien aux grévistes de la faim du FNPOS, a fini par payer. En effet, les responsables ont fini par satisfaire les revendications des protestataires qui, pour leur part ont mis fin à leur grève.

Dans une déclaration rendue publique, les syndicalistes des caisses de la sécurité sociale ont salué « le dénouement heureux de l’action de la grève de la faim engagée par nos frères et collègues du FNPOS pour réclamer et revendiquer leurs seuls droits portés dans le protocole d’accord signé par la Direction générale de ce fonds avant qu’elle ne le renie ».

Ils ont également salué « le courage, la détermination et l’abnégation des frères grévistes qui, au péril de leur vie, sont restés dignes malgré les coups bas de leur direction, tant régionale que générale, pour faire valoir leurs droits ». Ils ont rappelé, par ailleurs, que la fin de la grève est rendue possible grâce à la mobilisation de tous les travailleurs de secteur ainsi que le soutien des cadres syndicaux de l’union de wilaya de l’UGTA.

A l’appel des sections syndicales, faudra-t-il rappeler, une demie journée de protestation a été organisée lundi dernier, avant de tenir, mercredi, un rassemblement devant le siège du FNPOS suivi d’une marche vers le siège de la wilaya, en guise de solidarité avec les grévistes dudit fonds.

Des actions qui ont été soldées par l’intervention du premier responsable de la wilaya dans le but de trouver une issue au problème. Mission accomplie, puisque les responsables du FNPOS ont fini par reconnaître la légitimité des revendications portées par les travailleurs grévistes et se sont engagés à les satisfaire.

Les rédacteurs de la déclaration ont lancé un appel aux pouvoirs publics à leur tête le président de la République « pour qu’il soit mis fin à ce genre de comportements qui ne plaident guère pour la paix et la stabilité du pays encore moins à son économie. Nous syndicalistes et travailleurs avons toujours fait nôtre le respect des lois de la République, qu’il en soit de même pour ces gestionnaires despotes. 

Car la violence sous toutes ses formes n’engendre que la violence que nous travailleurs avons toujours réfutée ». Ils ont aussi saisi le ministre du travail en vue d’intervenir « pour que cesse la marginalisation des travailleurs du FNPOS qui est une partie intégrante et indissociable de toutes les caisses nationales régies par la même convention-cadre ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email