-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les titulaires du DEUA dans la rue le 17 novembre

Les titulaires du DEUA dans la rue le 17 novembre

Tant attendu par les titulaires du diplôme d’études universitaires appliquées (DEUA), le décret présidentiel relatif à leur reclassification dans la catégorie « A » des diplômes des études supérieurs a été promulgué lundi, sans être à la hauteur de leurs espérances.

Un sit-in sera observé le 17 du mois en cours devant le palais du gouvernement, a indiqué Kahled Guellil, président de l’Association représentative des DEUA. Ces derniers qui attendaient la concrétisation de la démarche du Premier ministre qui leur avait promis une promulgation du document, ont été déçus par le fait que le décret n’évoque pas l’équivalence entre leur diplôme et celui du LMD. En effet, après plusieurs années de lutte pour la reconnaissance de leur diplôme par la fonction publique, une « bonne nouvelle » a été donnée dimanche. Cette dernière rendue publique par le chef du groupe parlementaire du FJD, Lakhdar Benkhallaf, dans un communiqué, faisant état de la promulgation du décret 07/304 et son apparition dans le journal officiel. M. Benkhallaf s’est engagé à défendre ce qu’il qualifie de dossier DEUA. « Malheureusement, le décret n’a pas été à la hauteur de nos attentes », regrette Khaled Guellil. « C’est une manière de nous mettre devant le fait accompli, car le décret ne contient ni équivalence ni autres avantages professionnels pour les titulaires du DEUA », a regretté Khaled Guellil. Et d’ajouter que « nous continuons à subir, malheureusement, cette discrimination même après l’élaboration du décret ».
Le syndicaliste a fait savoir, par ailleurs, que les étudiants titulaires du DEUA ne baisseront pas les bras avant qu’ils obtiendront gain de cause. Khaled Guellil a rappelé qu’un PV portant reconsidération du diplôme de DEUA avec la licence LMD a été signé le 23 mars entre le syndicat et le ministre délégué chargé de la Réforme du service public. Cet accord a été conclu suite à une série de protestations menées par ces diplômés. « Le ministre s’était engagé, suite à cet accord, à « revaloriser » leurs diplômes par leur reclassification à l’échelle 11 au lieu de 10 dans laquelle ils sont classés actuellement. Cette revalorisation serait faite par la révision du décret ministériel 07-304 promulgué en 2007 et fixant la grille indiciaire des traitements et le régime de rémunération des fonctionnaires », a-t-il souligné.
Cette révision qui consiste à prendre en considération les procédures judiciaires et organisationnelles en vigueur fera l’objet d’une proposition, leur avait promis le ministre délégué. L’équivalence de leur diplôme (bac + 3) avec la licence LMD constitue la principale revendication des concernés qui exigeaient leur reclassement à la catégorie « A », représentant les diplômes universitaires de l’enseignement supérieur au lieu de la catégorie « B » spécifique au diplôme de la formation professionnelle ou celui de la formation à distance.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email