-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les producteurs du lait: le litre à 75 DA !

Les producteurs du lait: le litre à 75 DA !

Pas moins de 300 producteurs de lait de la wilaya de Tizi-Ouzou se sont réunis, mercredi dernier, à l’ITMA (institut des techniques et moyens agricole) de Boukhalfa à l’effet de dégager des voies et moyens devant leur permettre de revaloriser leur métier et maintenir leurs activités. C’est dans ce sens qu’ils ont, après un vote, dégagé une commission devant recenser toutes les difficultés et les embûches qu’ils rencontrent pour ensuite dégager ce qu’ils semblent être « des solutions idoines ».

Une deuxième rencontre, prévue pour la fin du mois en cours, verra la participation de leurs confrères des wilayas de Béjaia, Bouira, Boumerdès et Bordj-Bou-Arreredj. Etant que les producteurs de lait de chacune de ces quatre wilayas citées ont dégagé leur propre commission avec la mission d’agir de la même façon que celle de la wilaya de Tizi-Ouzou, il sera procédé alors au recensement de tous les problèmes de l’ensemble des producteurs de lait de ces cinq wilayas et choisir dès lors les actions à mener en commun. Il semble inutile de faire dans l’euphémisme béat.

Car tout indique que les producteurs de lait de cinq wilayas, en attendant l’adhésion de leurs confrères des autres wilayas du pays, veulent aller vers des solutions radicales susceptibles de créer des bouleversements sans précédent dans la politique agricole en général, de production laitière particulièrement. A prendre pour argent comptant les déclarations des producteurs de lait de la wilaya de Tizi-Ouzou, où le consommateur algérien achètera son lait à un prix inférieur que celui pratiqué jusqu’à maintenant ou, au contraire, il le payera plus cher.

Une chose est sûre : les producteurs de lait de la wilaya de Tizi-Ouzou ont claironné qu’en aucun cas, ils pourront indéfiniment continuer à vendre leur à 46 DA le litre. « Pour nous garantir le prix de revient et peut-être un léger bénéfice, a déclaré M. Rachid Chebbah, secrétaire national à l’UNPA, au Jeune Indépendant, nous ne pouvons vendre le lait à un prix au-dessous de 75 DA le litre ». Notre interlocuteur n’a pas caché que ce prix de 75 DA le litre serait exigé dans la mesure où l’actuel prix de l’aliment de bétail sera maintenu.

 Est-il possible de faire descendre le prix de l’aliment du bétail pour atteindre son niveau raisonnable ? Rachid Chebbah répond par l’affirmative. Selon le secrétaire national de l’UNPA, si aujourd’hui le prix de l’aliment de bétail est exagérément élevé, c’est parce que non seulement on fait face à la spéculation et au diktat des minotiers privés, mais aussi parce que tous les produits destinés comme aliment de bétail sont importés.

Rachid Chebbah est catégorique : ce n’est pas seulement le maïs et le soja qui est importé ; même le foin ordinaire et la paille font l’objet d’une importation. A la question de savoir si le sol algérien peut produire du maïs et du soja et la ressource humaine algérienne peut assurer industriellement la transformation de ces produits agricoles en aliment de bétail, la réponse est donnée également par l’affirmative.

Notre interlocuteur assure que non seulement la demande nationale en la matière sera satisfaite mais l’exportation sera aussi largement possible. Rachid Chebbah déclare aussi que cette fameuse « poudre de lait » utilisée par les entreprises de production laitière et dérivés peut être produite par nos entreprises en quantité pour le marché national que le marché extérieur. Selon les explications du secrétaire national de l’UNPA, l’obtention de la poudre de lait ne revêt aucunement quelque mystère scientifique.

Elle est obtenue à partir d’un traitement de lait, celui-là même déclaré comme excédent. En somme, si les assertions de Rachid Chebbah, le véritable fond du problème de l’agriculture en Algérie est éminemment politique. Et par conséquent, la solution est aussi éminemment politique. Serait-ce à soupçonner que nos producteurs de lait pourraient être à l’origine de la révision de fond en comble de notre politique agricole ? Prions le Tout Puissant pour que cela soit concrétisé !

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email