-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les pompiers algériens de retour du Népal

Les pompiers algériens de retour du Népal

Le détachement composé de 70 secouristes pluridisciplinaires de la Protection civile algérienne est rentré du Népal avant hier soir, et ce après une dizaine de jours d’aide humanitaire.

Pour rappel, ce détachement avait rejoint Katmandou, la capitale népalaise, vendredi 1er mai, et ce après trois jours d’escale forcée à Doha en raison de l’absence d’autorisation des autorités népalaises, l’aéroport international de ce pays étant saturé par le trafic aérien devenu massif à cause de l’afflux de secouristes et d’équipes médicales des quatre coins de la planète.

Le détachement de la Protection civile a procédé, dès son arrivée, à l’installation d’un camp de base. Ses membres ont effectué plusieurs opérations de reconnaissance et de recherches. Après cette opération de « repérage », les responsables du détachement se sont réunis avec l’état-major militaire et les responsables népalais chargés des secours afin de déterminer une feuille de route à suivre, ainsi que la zone dans laquelle le détachement sera affecté.

Ainsi, après plus d’une semaine de dur labeur, les soldats du feu sont rentrés au pays à bord d’un avion militaire. Il faut dire que, ces héros sont des habitués de ce genre d’opérations, vu que les pompiers algériens ont connu plusieurs catastrophes comme le séisme de 2003, entre autres.

Mais pour cette fois-ci, c’est sur le terrain du terrible séisme népalais qu’ils sont intervenus.
Parlant de bilan, les 70 pompiers de la Protection civile algérienne ont réussi à extraire de dessous les décombres deux personnes de sexe masculin.

Il s’agit, précise le communiqué, d’un enfant âgé de 9 ans retiré des ruines dans la localité de Doubi Shouar alors que la seconde victime est un quadragénaire. Il faut rappeler que ce « bataillon en tunique rouge » s’est rendu dans une zone isolée où des personnes gravement blessées pendant le tremblement de terre n’avaient reçu aucun soin. Dans cette optique, les secours ont dû parcourir plus d’une vingtaine de kilomètres à pied pour arriver aux différents sites sinistrés, en raison de l’état des routes détérioré par le séisme.

De son côté, l’équipe médicale du détachement de la Protection civile a prodigué des soins à 45 personnes. Une distribution de médicaments a été également assurée, après examens, au profit des citoyens népalais sinistrés ou malades. Avant leur départ, les hommes de Lahbiri ont été félicités par les hauts responsables népalais. De ce fait, une réception a été organisée par l’état-major du Népal jeudi dernier.

Le dernier bilan communiqué par les autorités népalaises s’élève à près de 8 000 morts et plus de 17 500 blessés. Aussi, 288 798 maisons privées et 10 790 édifices publics ont été complètement détruis par ce tremblement de terre de magnitude 7,8 sur l’échelle de Richter. D’après l’ONU, 8 millions de Népalais sur une population de 28 millions ont été durement affectés par la catastrophe, la plus meurtrière depuis 1934. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email