-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le sommet nord-africain du pétrole et du gaz s’ouvre à Alger

Le sommet nord-africain du pétrole et du gaz s’ouvre à Alger

La neuvième édition du sommet nord-africain du pétrole et du gaz a débuté aujourd’hui à Alger. Pas moins de 450 invités prendront part à cet événement de trois jours dont des ministres du pétrole et du gaz et des patrons de compagnies nationales et étrangères.

Un grand nombre de compagnies ont répondu présent à l’image de Shell, Total, Repsol, ENI, Anadarko, EGAS, DANAGAS Egypt, NOC Libya, ETAP, Schlumberger, Baker Hughes, Siemens, Halliburton, Foster Wheller, SamirRefinery, Midor, Abu Dhabi OilRefiningcompany, International Finance Corporation, Axens, KBR. 

Au programme : l’enjeu de la sécurité des approvisionnements, la question des hydrocarbures non-conventionnels, le financement de nouveaux projets et les innovations technologiques à venir dans le secteur des industries extractives.

« Depuis neuf ans, le sommet nord-africain du pétrole et du gaz est la plateforme qui stimule la croissance dans la région de l’Afrique du Nord en fournissant du savoir-faire par le biais de prestations d’experts », selon le cabinet The Energy Exchange, partenaire de Sonatrach qui co-organise l’événement.

Cette édition abordera en outre les questions relatives au succès de la coopération fructueuse Nord-Sud, la création de richesse pour les communautés locales, et évoquera probablement la situation sécuritaire en Lybie, son impact sur l’industrie en Afrique du Nord et le rôle que peut jouer l’Algérie en tant que leader géopolitique dans l’apaisement de la crise. 

L’exploitation des hydrocarbures de schiste, qui suscite de vifs débats en Algérie et ailleurs, en raison des risques environnementaux et de sa complexité, sera également évoquée lors de cette rencontre internationale. D’autant que l’Algérie, qui accueille cette édition, est classée au 3e rang mondial derrière la Chine et l’Argentine en matière de réserves de gaz de schiste récupérables, avec des réserves de 707 000 milliards de pieds cubes (environ 19 800 milliards de mètres cubes), selon les estimations du département américain de l’information sur l’énergie.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email