-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le Parlement de la RASD fidèle défenseur de la cause

Le Parlement de la RASD fidèle défenseur de la cause

Le Parlement de la République sahraouie (RASD) a joué un grand rôle dans le cadre de la défense des droits du peuple sahraoui. C’est en effet, ce qu’a indiqué, avant-hier, le président de l’Assemblée nationale sahraouie, Khatri Addouh, lors d’une visite aux camps des réfugiés de Boujedour à l’occasion du 39eme anniversaire de la création du parlement sahraoui.

« Cette institution constitutionnelle a joué un rôle important en matière d’encadrement de ses organes et institutions de l’Etat sahraoui dont le Front Polisario, unique représentant légitime du peuple sahraoui », a indiqué M. Khatri. « Le peuple sahraoui a décidé de résister et de contribuer à l’édification de l’Etat sahraoui, ainsi qu’à l’organisation de la vie des Sahraouis dans les camps de réfugiés et des territoires occupés », a-t-il ajouté.

Ainsi, selon lui l’Assemblée sahraouie a acquis « une bonne expérience » en matière d’édification des institutions de l’Etat sahraoui, en dépit des défis et des difficultés liées à la guerre de Libération. « Les autorités sahraouies œuvrent conformément à la Constitution sahraouie, pour la consécration de la participation populaire et la promotion de la démocratie en y associant toutes les catégories de la société sahraouie notamment les femmes et les jeunes », a-t-il rappelé.

« Après 39 ans d’occupation marocaine, la communauté internationale doit être consciente de l’évolution de la cause du peuple sahraoui, notre peuple a prouvé sa détermination à lutter, son attachement au droit d’autodétermination et à l’indépendance et son soutien indéfectible au Front Polisario, son seul représentant légitime », a précisé le président du parlement de la RASD.

Il a en outre imputé au Maroc la responsabilité du non règlement de la question sahraouié jusqu’à présent. Enfin, le responsable sahraoui a affirmé qu’il n’y avait pas d’autre solution à la cause sahraouis en dehors de l’exercice par le peuple sahraoui de son droit à l’autodétermination, « car il s’agit-là d’une question de décolonisation, selon les rapports de l’ONU ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email