-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’e-paiement «possible en juin»

L’e-paiement «possible en juin»

L’Algérie, qui accuse un retard dans le paiement par Internet semble, cette fois, décidée à aller de l’avant à partir de juin prochain. Les Algériens auront désormais la possibilité d’utiliser leurs cartes bancaires pour effectuer des paiements par Internet dans certaines transactions, notamment l’achat de billets d’avion ou la réservation dans les hôtels.

C’est ce qu’a fait savoir le directeur de la régulation de la monétique au ministère des Finances Mouaâtassem Boudiaf lors de son intervention hier sur les ondes de la Chaîne 3. Mouaâtassem Boudiaf a précisé par ailleurs que la SEAAL, les opérateurs de téléphonie mobile, Algérie télécom et Air Algérie sont prêts pour l’adoption de ce nouveau service qui est devenu une nécessité pour une meilleure transparence et plus d’efficacité dans les transactions financières dans les banques. Durant son intervention M. Boudiaf a expliqué que cette offre constituait la première phase d’une opération globale.

« Pour la mise en œuvre du payement sur Internet, les travaux ont été entamés. Une première phase a été ficelée et d’autres sont en cours de finalisation », a-t-il dit. Le ministère des Finances veut à tout prix arriver au lancement de l’e-paiement pour généraliser l’usage de la carte bancaire qui, petit à petit, devrait remplacer l’usage des chèques par les citoyens. 

Le ministère des Finances compte d’autre part intensifier les actions de sensibilisation pour généraliser l’usage de la carte bancaire, qui constitue l’un des créneaux les plus importants dans les transactions monétaires dans les banques publiques ou privées. « Aujourd’hui nous avons plus d’un million de cartes, mais qui ne génèrent pas de transactions.

Donc, l’objectif est de passer dans un premier temps par le paiement sur Internet qui est un levier important permettant la massification de la carte bancaire », poursuit le directeur de la régulation de la monétique. D’autre part, il est revenu sur les grands retards dans l’utilisation de la carte bancaire en Algérie.

« Oui, il y a un énorme retard causé par un ensemble de facteurs. Aujourd’hui, on est en train de rattraper cette lacune et d’auditer de manière extrêmement profonde les causes de cet ajournement pour identifier l’origine des failles, et établir une nouvelle feuille de route qui va donner lieu à un accès plus efficace à l’utilisation de la carte bancaire et au paiement par Internet par les particuliers et par les entreprises » a dit Boudiaf. Il ajoute : « On travaille d’arrache-pied pour arriver à une utilisation de paiement électronique dans les plus brefs délais.

D’ici fin juin, le paiement de proximité par Internet fera son entrée en Algérie et ce sera une première dans les annales des banques algériennes » indique par ailleurs Mouaâtassem Boudiaf. Enfin, il n’a pas caché les problèmes dénoncés par les possesseurs de la carte bancaire qui font face, souvent, à l’absence de réseau ou à l’expiration de la date d’utilisation de leurs cartes bancaires. Pour Mouaâtassem Boudiaf, « ce genre de problèmes ne sera plus le mot d’ordre dans les banques ».

Grâce aux moyens élaborés par le ministère des Finances avec la coopération des opérateurs de la téléphonie mobile dans le cadre de l’utilisation des TIC, les possesseurs de carte bancaire arriveront facilement à retirer leur argent sans aucun souci » rassure-t-il. Avant d’ajouter : « Aujourd’hui, le nombre des TPE (Terminal Paiement Electronique) a atteint 2 876 unités, tandis que le nombre de porteurs de carte bancaire a dépassé le million », explique-t-il.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email