-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le ministre palestinien des Wakfs : «Frères algériens, soyez nombreux à vous rendre à Al Alqsa !»

Le ministre palestinien des Wakfs : «Frères algériens, soyez nombreux à vous rendre à Al Alqsa !»

Le ministre palestinien des Affaires religieuses et des Wakfs, Dr Mohamed Sedki Habbeche, appelle les algériens à se rendre massivement dans la ville sainte d’Al Qods, « lieu le plus sacré des musulmans après la Mecque et Médine ».

« Depuis Alger, terre des moudjahidines et de la révolution où je suis l’hôte de mon frère et homologue algérien, Dr Mohamed Aïssa, je lance un appel solennel à mes frères du pays de Novembre 1954 : soyez nombreux à vous rendre à Al Aqsa, le troisième Lieu saint de l’Islam.

Votre passage chez nous signifiera que les arabes et les musulmans n’ont nullement l’intention de laisser Al Aqsa aux mains de l’ennemi sioniste » a indiqué le ministre, hier à Dar El Imam, à l’issue d’une cérémonie de remise de chèque de 5 milliards de centimes, don des mosquées d’Alger au gouvernement palestinien.

Cette enveloppe couvrira une partie de la réhabilitation des mosquées de Gaza, détruites par la sauvagerie sioniste lors de l’agression, en été dernier, de cette partie de la Palestine. Le chèque a été remis par le ministre algérien des Wakfs en présence de la présidente du Croissant rouge algérien, Saïda Benhabylés et d’une centaine d’imams de la capitale.

Le ministre palestinien n’a pas manqué de remercier les algériens pour leur soutien indéfectible à la cause palestinienne, « une cause qui devrait interpeller non seulement les mourabitoun (ndlr : les résistants palestiniens de la ville sainte d’Al Qods) mais l’ensemble de la Oumma islamique). 

Le ministre palestinien n’est pas à sa première visite en Algérie. En janvier 2012, le membre de l’Autorité palestinienne, après s’être débarque à Alger, avait fait une escale à Constantine où il a été l’hôte de plusieurs institutions telles l’université des sciences islamiques Emir Abdelkader, la Grande mosquée de la ville des ponts, l’institut Abdelhamid Ibn Badis et le palais Hadj Ahmed Bey.

« Pour nous, l’Algérie est un exemple de résistance au colonialisme, dont nous nous inspirons pour la libération de la Palestine », avait-il déclaré. Sur les lieux mêmes, le ministre avait encore abordé la question palestinienne dans un point de presse. « La création de l’organisation nationale pour la libération de la Palestine a mis politiquement fin à la division entre les partis palestiniens », avait indiqué encore le ministre, par ailleurs un érudit musulman et écrivain prolifique. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email