-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le Gaz a fait 7 morts en début de 2015 : Sonelgaz incrimine les installations domestiques

Le Gaz a fait 7 morts en début de 2015 : Sonelgaz incrimine les installations domestiques

Les installations domestiques de gaz sont à l’origine d’accidents graves parfois mortels. Rien que pour ce mois de janvier en cours, la Direction de la Protection civile a déjà déploré sept morts au niveau national, a annoncé, hier, le général Zouhir Ben Amzal. En 2014, le bilan a été très lourd avec 57 décès, selon la même source.

Le non-respect des règles de conformité des installations des appareils fonctionnant au gaz naturel est à l’origine de ces drames, affirme, Hassina Sadat, chargée de la communication auprès de la société de distribution d’Alger (SDA), filiale de Sonelgaz. Se référant à une étude menée auprès de 598 habitations réparties sur près de 90 % des communes de la capitale, Mme Sadat a affirmé que 89 % des installations intérieures vérifiées par les techniciens de sonelgaz, dans le cadre de cette enquête, révèlent au moins une anomalie.

L’enquête qui a concerné 392 installations dans de vielles habitations et 206 nouvelles installations dans des habitations relativement récentes, a fait ressortir que les installations déclarées conformes ne représentent que 11 % de l’échantillon exploré. Ce taux concerne 38 anciennes installations et 27 nouvelles. Par contre, les installations non conformes aux normes de sécurité, présentant au moins une anomalie, représentent 89 % des habitations enquêtées.

« Il concerne plus précisément 354 anciennes installations et 179 nouvelles installations », a-t-on précisé. Ces accidents, généralement dus aux explosions, des incendies et des asphyxies par monoxyde de carbone, résultent généralement d’une carence d’entretien des appareils fonctionnant au gaz. Mais il y a aussi les modifications apportées par les particuliers aux habitations et aux installations initiales, en procédant à l’obstruction des amenés d’air sans aucune considération du risque grave de tels comportements.

En 2014, la SDA a enregistré, au niveau de la wilaya d’Alger, une nette diminution des accidents liés à l’utilisation du gaz. Un mort en 2014, contre cinq en 2013. « Il y a effectivement moins d’accidents car les gens commencent à prendre conscience des risques potentiels liés à la mauvaise utilisation du gaz naturel.

Mais on peut dire que c’est aussi le résultat de la campagne de sensibilisation menée annuellement par Sonelgaz via les médias lourds et qui a pu toucher le grand public », a commenté M. Sadat. Toutefois, comme le montre cette étude, les risques potentiels demeurent présents aussi bien au niveau des anciennes installations que dans les nouvelles et dans la plupart des commune d’Alger.

« Les risques les plus élevés détectés sont des risques d’asphyxie liés, généralement, à une mauvaise aération, résultat d’anomalies situées sur les amenés d’air frais ainsi que l’évacuation de l’air vicié », précisent les auteurs de l’enquête. Ils affirment pourtant que ces accidents pourraient être évités par de simples gestes d’entretiens réguliers, et une installation conforme aux normes de sécurité.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email