-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le CNES s’engage à mettre fin à la grève

Le CNES s’engage à mettre fin à la grève

Heureuse nouvelle pour les étudiants de l’université de Tizi-Ouzou. Les cours reprendront probablement au courant de la semaine, puisque le CNES a donné, jeudi, son accord de principe pour mettre fin à son mouvement de grève qui dure depuis près de trois mois.

Un protocole d’accord entre les syndicalistes du CNES et le rectorat de l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou a été signé à l’issue d’une réunion qui s’est tenue à l’APW, en présence de son président, Hocine Haroun et du wali, Abdelkader Bouazgui.

Les responsables locaux ainsi que le recteur se sont engagés à donner une suite favorable aux revendications exprimées par les enseignants grévistes, notamment celles liée au logement. Le premier magistrat de la wilaya s’est en effet engagé à accorder un quota supplémentaire de 52 logements aux concernés et les travaux de réalisation débuteront juste après l’obtention de l’aval du ministère de la Tutelle.

Une commission d’accompagnement et de suivi des chantiers sera, cependant, constituée en vue de livrer le projet dans les délais. Les 52 logements s’ajouteront aux 120 qui sont déjà en construction au profit des enseignants de l’université, indique-t-on.

Concernant le reste des revendications socioprofessionnelles, les syndicalistes et le recteur ont abouti à un consensus, suite aux négociations qui se sont poursuivies jusqu’à une heure tardive de la journée de jeudi, sous l’arbitrage du président de l’APW. Les deux parties se sont entendues sur une gestion interne des problèmes posés dans l’intérêt des étudiants qui courent désormais le risque d’une année blanche. Un protocole d’accord a été signé entre les deux parties en fin de réunion, et le CNES s’est engagé à mettre fin à son mouvement de grève, et reprendre les cours dès le début de la semaine en cours.

La décision sera confirmée à l’issue de l’assemblée générale du syndicat attendue pour aujourd’hui. Et pour « sauver » l’année universitaire et rattraper le retard accusé durant la durée de la grève, les différentes parties qui ont pris part à la réunion ont proposé la prolongation des cours au mois de juillet prochain.

Une décision qui ne manquera de soulager les étudiants qui ont entamé depuis quelques jours des actions pour dénoncer la grève des enseignants, et s’élever contre le spectre de l’année blanche qui planait sur l’université Mouloud Mammeri.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email