-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’APRUE veux rationnaliser la consommation des ménages

L’APRUE veux rationnaliser la consommation des ménages

L’APRUE a lancé un programme pour mesurer l’efficacité énergétique dans le bâtiment dans la perspective de l’intégrer dans la construction.

Baptisé «Ecobât», ce projet pilote qui devrait toucher plusieurs wilayas, a pour objectif d’ «évaluer les gains d’énergie en chauffage et en climatisation qui sont des points essentiels», a expliqué à l’APS le directeur général de l’Agence pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (APRUE), Mohamed-Salah Bouzeriba.

«L’APRUE procèdera à une évaluation réelle des gains en énergie obtenus par les habitations construites suivant les normes d’efficacité énergétique et comparera un logement qui a bénéficié de mesures d’efficacité énergétique avec un autre qui ne l’est pas dans la même région afin de procéder à un monitoring», a-t-il encore souligné.

L’APRUE a associé des bureaux d’architectes pour élaborer un cahier des charges avec le ministère de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville, selon M. Bouzeriba, qui souligne qu’un concours sera lancé par les Offices de promotion et de gestion immobilière (OPGI) pour choisir un bureau d’études en vue d’effectuer des études thermiques.

«On a commencé le monitoring des logements à Djelfa. L’opération a commencé depuis deux mois et se déroulera toute l’année pour respecter la saisonnalité ou tout au moins l’hiver et l’été, pour mesurer l’utilisation de l’énergie», a-t-il ajouté. Le DG de l’APRUE, qui considère que le bâtiment est un secteur stratégique, a estimé que le programme «Ecobât» a la particularité de prendre en considération toutes les zones climatiques du pays, celles du Sud, aussi bien que celles du littoral et des Hauts Plateaux.

Ce programme touchera «bientôt la wilaya de Mostaganem, où 4 000 logements seront concernés par l’opération d’évaluation de l’efficacité énergétique des habitations, avec le concours du ministère de l’Habitat. Concernant les systèmes constructibles et les matériaux de construction capables de contribuer à l’efficacité énergétique, ce responsable soutient qu’il était «important de développer une industrie locale des isolants» en relevant qu’il existe de nombreux produits pouvant être fabriqués localement dont le liège, le polystyrène, la laine de roche et la laine de verre, de même que les matériaux locaux comme la pierre.

Il a affirmé à ce propos que l’APRUE compte solliciter l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI) pour voir comment accorder des facilitations aux investisseurs, et discuter des modalités de lancement de ce programme qui va créer de la richesse et l’emploi.

Le premier responsable de l’APRUE a toutefois prévenu que les isolants ne suffisent pas et qu’il faut revoir le système de construction dans sa globalité. Il a affirmé en outre qu’il existe un parc de sept millions de logements à rétablir. «Même si on n’aura pas les mêmes gains pour un logement neuf, la consommation énergie sera réduite de moitié», a assuré M. Bouzeriba.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email