-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’ANP et les services de renseignements décidés à en finir avec la horde terroriste

L’ANP et les services de renseignements décidés à en finir avec la horde terroriste

Au-delà même du tableau de chasse presque quotidien des unités de l’ANP dans leur lutte contre les hordes terroristes et les réseaux de contrebande transfrontaliers, il y a dans la dernière opération militaire réalisée dans les confins des wilayas de Blida, Boumerdès et Bouira une grande leçon de professionnalisme et d’humilité.

Pourtant, jamais démentie, notamment lorsque nos vaillants patriotes militaires ont déjoué le grand complot de la base gazière de Tiguentourine, il y a deux ans et demi.

Jamais démentie, car notre ANP, mobilisée depuis les années 1990, aura été au cœur de batailles de survie de la Nation et de la patrie. Elle fut le dernier rempart contre les auteurs du projet de destruction du pays, ceux-là mêmes qui persistent, par d’autres moyens et autres ruses politiques, à déstabiliser encore davantage l’Algérie.

Car, au-delà même de cette traque gigantesque contre les forces du Mal, il y a cette espérance qu’il existe encore cette volonté de combattre les bandes obscurantistes sur le terrain, menée par des unités de l’ANP, et avec la précieuse contribution et apport de nos services de renseignement.

Une volonté qui se confirme, aujourd’hui, avec la montée des périls les plus complexes et les plus criminels. La dernière opération de l’ANP, qui a permis d’éliminer 25 terroristes membres d’Aqmi ou de Daech, survient à un moment où certains détracteurs avançaient l’idée que notre ANP s’est engouffrée dans des besognes qui ne reflètent pas ses missions traditionnelles, notamment lorsqu’elle fait écho de ses combats contre les bandes de narcotrafiquants et de contrebandiers sahélo-sahariens tout au long de nos longues frontières orientales et méridionales, et dont les connexions avec le terrorisme transfrontalier sont connues et répertoriées par tous les services secrets du monde.

En fait, la bataille sur les deux fronts est plus que jamais inscrite dans la stratégie de notre ANP, d’autant que la jonction entre les deux mondes “hors la loi” est évidente. Les exemples libyens et maliens sont là pour le prouver.

Certes, la victoire est significative, puisqu’elle survient à un mois du début du ramadhan, période où l’exaltation terroriste atteint son paroxysme et dont certaines informations avançaient que les chefs des hordes barbares nous préparaient des soirées terrifiantes à travers des actions d’éclats ou des attentats médiatiques.

L’interception et la neutralisation de ces groupes cloisonnés dans des zones difficiles d’accès démontrent, en plus du professionnalisme des unités militaires opérationnelles aguerries par 25 ans de combat, le niveau des compétences et la qualité du travail patient de nos services de renseignements.

C’est cette capacité à décortiquer, à analyser et à synthétiser les bribes d’informations sur des groupes réduits et cloisonnés, à suivre les traces et les échos, à maintenir un éveil constant et une vigilance à toute épreuve, à remonter leurs filières secrètes, qui a permis à notre ANP de détruire ces bandes et de mettre hors d’état de nuire ces groupes qui ne cessent de clamer leurs allégeances à des états-majors suspects, qu’on dénomme Aqmi ou Daesch.

C’est ce travail méticuleux de nos services de renseignements qu’il faudra faire valoir comme actions préventives dans la stratégie de la lutte antiterroriste. Œuvre déjà saluée par les institutions internationales et des Etats étrangers.

Il est également vrai que ce succès retentissant et réjouissant de l’ANP ne signifie nullement la fin de ce terrorisme. Il n’est ni résiduel ni aussi fort comme il l’a été par le passé, mais il est encore vivant. Vivant, parce qu’il existe encore des sphères politiques et idéologiques qui l’inspirent.

Parce qu’il existe encore des mouvances monstrueuses qui ravivent les haines et fabriquent les manipulations. Ce sont ces entités, qui se disent politiques, qui offrent les illusions et construisent des monstres. Mais cette bataille politique est-elle encore l’apanage de notre ANP ?
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email