-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Algérie parmi les 143 participants à la onzième édition du Ditex

L’Algérie parmi les 143 participants à la onzième édition du Ditex

L’Office national du tourisme (ONT) participera pour la première fois au Salon international du tourisme Ditex qui aura lieu à Avignon (France), du 2 au 3 avril.

Un communiqué de l’Office national algérien du tourisme (Onat) a indiqué que cette manifestation « s’inscrit dans le cadre de la promotion de la destination touristique algérienne sur les marchés internationaux, traditionnels pour le tourisme algérien, conformément aux recommandations du Schéma directeur d’aménagement touristique (Sdat-2030) qui renferme la stratégie de promotion et de développement du tourisme en Algérie ».

La cible du Ditex est essentiellement constituée de décideurs dans les agences de voyages (gérants, directeurs et chefs d’agence), dont le besoin est grand en contacts directs et personnels avec les fournisseurs TO, transporteurs, loueurs, hôteliers, offices de tourisme, réceptifs, et en rencontres avec des prestataires en gestion, marketing, services financiers, informatique (GDS, Internet, logiciels, matériel), équipement de l’agence (agencement, bureautique), recrutement, formation, produits et services diversifiés , « en vue de prendre connaissance des offres disponibles ».

« Le Ditex intervient à une époque charnière de l’année, avant la saison estivale, période des congés annuels par excellence », a indiqué la même source, ajoutant qu’il permet de s’enquérir « des propositions et nouvelles offres de voyages ». A cette occasion, l’ONT a réservé un pavillon qui « est mis à la disposition des opérateurs touristiques algériens pour leur permettre de faire connaître et de commercialiser leurs produits touristiques ».

Le Ditex permet aux agences de voyages (1200 décideurs lors de la dernière édition) de mieux connaître la production afin de mieux la mettre en valeur auprès de leur clientèle, d’améliorer leur outil de travail et d’augmenter leur compétence et leur valeur ajoutée. Les témoignages des participants au Ditex vont tous dans le même sens d’une large satisfaction due à la facilité de travail, au confort et à l’efficacité des entretiens.

La manifestation offre à la délégation algérienne l’opportunité d’établir des contacts avec des responsables d’importantes agences de voyages et les médias présents pour « promouvoir la destination Algérie, en essayant de drainer des flux touristiques », a souligné le communiqué, relevant la programmation de plusieurs rencontres pour « optimiser l’échange entre les décideurs dans ce domaine, en prévision de la conclusion d’accords de partenariat avec leurs homologues étrangers ».

Ce rendez-vous offre à la délégation algérienne l’opportunité de faire la promotion du 16e Salon international du tourisme et des voyages (Sitev-2015), prévu du 14 au 17 mai au Palais des expositions (Alger).

La promotion du tourisme en Algérie n’aura certainement pas de difficulté à se faire, vu les 1200 kilomètres de côte donnant sur la grande Bleue, abordée dans la fameuse émission « Thalassa » qui a fait un véritable buzz médiatique sur les réseaux sociaux, le mois dernier.

La beauté et la diversité des reliefs ne sont pas moins importantes puisque certaines associations touristiques proposent des activités diverses comme la plongée sous-marine, les randonnées à pied, en quad ou à vélo ou encore du parapente ou du ski sur sable, à travers le pays.

Si la nature offre une palette de couleurs et de reliefs, l’Algérie manque cruellement d’infrastructures pouvant faciliter le déplacement à travers le pays, le coût des transports reste élevé comparé au Smig et beaucoup d’hôtels ne répondent pas aux normes internationales.

Quand bien même, les équipements pour l’hôtellerie sont pour la majorité importés, beaucoup d’entreprises nationales les fabriquent localement avec des taux d’intégration plus ou moins élevés, atteignant les 75%, mais ces équipements restent loin des normes internationales.

Dans un contexte marqué par la dégringolade des prix du pétrole, l’Algérie se doit de relancer son tourisme malgré les difficultés qui subsistent.

Pour cela, le problème des capacités d’hébergement mis en avant par les responsables en charge de ce secteur stratégique pourvoyeur de richesses est en train d’être réglé, puisque pas moins de 800 projets touristiques ont reçu l’aval du ministère du Tourisme. Beaucoup sont lancés et d’autres le seront bientôt. Ces projets nécessitent forcément des équipements de tous genres.

Mobiliers et équipements de restauration et autres services doivent être fournis aux établissements hôteliers, aux villages de vacances et résidences hôtelières. Une alternative pour l’économie algérienne pour sortir de la dépendance aux hydrocarbures. Mounira A-Seka.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email