-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Algérie comptait 39,5 millions d’habitants au 1er janvier 2015

L’Algérie comptait 39,5 millions d’habitants au 1er janvier 2015

Au 1er janvier 2015, la population de l’Algérie compte 39,5 millions d’habitants, selon les dernières données démographiques établies par l’Office national des statistiques (ONS).

Le volume des naissances vivantes a dépassé pour la première fois le seuil d’un million, précise l’Office qui table sur une population de 40,4 millions d’habitants en début de 2016.

Cependant, la mortalité infantile en Algérie reste importante. Elle a même augmenté durant 2014 par rapport à l’année d’avant en passant à 174 000 décès contre 168 000 en 2013.

Le taux d’accroissement naturel de la population a été de 2,15% contre 2,07% en 2013. Le volume de cette croissance démographique est tiré essentiellement par le taux de la natalité. Les services de l’état civil ont enregistré, en 2014, une moyenne de plus de 2 700 naissances par jour, contre 2 600 en 2013.

La répartition de ces naissances par sexe donne un rapport de 104 garçons pour 100 filles, constate l’ONS. En outre, l’indice de fécondité a connu une hausse en passant de 2,93 enfants par femme en 2013 à 3,03 enfants en 2014. L’âge moyen à l’accouchement a été de 31,3 ans en 2014 contre 29,5 ans en 1990.

Par ailleurs, l’ONS relève un léger fléchissement du nombre de mariages avec 386 422 mariages contractés en 2014 contre 387 947 en 2013.

A l’inverse, le volume des divorces a continué sa tendance haussière avec 57 461 ruptures de mariage en 2013, contre 54 985 divorces en 2012 et près de 39 400 en 2000.

Le même rapport enregistre une régression de la population active en Algérie. Ainsi, le volume de la population en âge d’activité (15 à 59 ans) a poursuivi sa baisse en passant de 64% en 2013 à 63,6% en 2014.

Concernant la structure de la population résidente en Algérie, une répartition par sexe montre que les hommes représentent 50,62% de la population contre 49,38% de femmes.
Par âge, la population de moins de cinq ans représentait, au 1er juillet 2014, une part de 11,6% (11,4% en 2013) alors que celle âgée de moins de 15 ans représentait 28,4% (contre 28,1%).

La part des personnes âgées de 60 ans et plus a continué sa progression, passant de 8,3% en 2013 à 8,5% en 2014, pour un volume de 3,334 millions de personnes.

Le même rapport note que le taux brut de mortalité est passé de 4,39% en 2013 à 4,44% en 2014, tandis que l’espérance de vie des Algériens est passée à 77,2 ans en 2014 contre 66,9 ans en 1990, soit un gain de 10 ans et 3 mois.

Aussi, le taux de mortalité infanto-juvénile, qui exprime la probabilité pour un nouveau-né de décéder avant d’atteindre l’âge de cinq ans, a régressé, passant de 26,1% en 2013 à 25,6% en 2014 (27,1% pour les garçons et 23,9% pour les filles).

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email