-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

La grippe saisonnière a fait neuf victimes

La grippe saisonnière a fait neuf victimes

La grippe saisonnière a fait à ce jour neuf morts, à en croire le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière qui a ajouté, dans un communiqué ce mardi, qu’une vingtaine d’autres cas de grippe jugée sévère et compliquée ont été relevés au niveau national. Le département du professeur Mokhtar Hazbellaoui a aussi voulu « rassurer » la population quant à l’absence de cas de grippe porcine, mettant ainsi fin aux rumeurs relayées depuis quelques jours par les réseaux sociaux sur l’enregistrement de deux cas de décès causés par le virus de la grippe porcine. Toutefois, il est utile de rappeler que les inquiétudes liées à la grippe saisonnière, connue aussi sous le nom technique de H1N1, restent soutenues par l’absence de communication. Le plus grand nombre de décès par la grippe causé par le H1N1 avait été enregistrés en 2010. 57 décès sur près de 250 personnes signalées durant la saison hivernale 2009-2010 avaient été enregistrés.
Contacté par nos soins, le docteur Omar Mehsas, spécialiste en pneumo-allergologie, a qualifié la vaccination des personnes de particulièrement importante pendant cette période de froid, notamment celles présentant des risques de complication tels que les enfants en bas âge et les personnes âgées ou encore celles présentant des affections chroniques tels que le VIH-Sida, l’asthme, les cardiopathies ou les pneumopathies chroniques, ou encore les femmes enceintes. Dans ce cas précis, le docteur Mahsas préconise une vaccination quel que soit le temps de la grossesse, afin de protéger la mère et l’enfant contre d’éventuel complications liées à l’infection due au virus grippal, ainsi que le personnel de santé à tous les niveaux.
Du point de vue technique, le médecin rappelle qu’il existe trois types de virus de grippe saisonnière : A, B, et C. Les virus de types A se subdivisent en sous-types en fonction des différentes sortes et associations de protéines de surface de l’agent responsable de l’infection, le virus en l’occurrence. Deux sous-types circulent actuellement, précise-t-il, chez l’homme, le H1N1 et le H3N2 et sur recommandation de l’OMS depuis quelques années, ces deux virus font partie de la composition du vaccin anti grippal préconisé par l’Organisation mondiale. Il précisera en outre que la grippe saisonière liée notamment au virus A H1N1 fait entre 250 000 et 500 000 victimes par an à travers le monde. Il relèvera cependant qu’il reste particulièrement important de différencier la grippe saisonnière d’un simple rhume. La première se caractérise par l’apparition brutale d’une forte fièvre, de toux souvent sèche, de céphalées, de douleurs musculaires et articulaires, de maux de gorge et d’un écoulement nasale. Les symptômes du rhume, qui est infection fréquente du nez, se caractérisent quant à eux souvent par un mal de gorge, des éternuements, une sensation de nez bouché (congestion nasale) et un écoulement nasal. Le spécialiste relève toutefois que le fait de ne pas recourir au vaccin constitue un tort dans la mesure où, dit-il, ses bénéfices sont énormes comparativement aux quelques effets secondaires constatés chez quelques sujets. Il relèvera que la vaccination, dont le délai peut s’étaler jusqu’au mois de mars, reste le meilleur moyen de prévention pour ne pas contracter la maladie.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email