-- -- -- / -- -- --
Nationale

La famille Benbadis exige l’enlèvement de la statue du cheikh

La famille Benbadis exige l’enlèvement de la statue du cheikh

Décrié dès sa mise sur site en face du palais de la Culture Mohamed-El-Aïd-Al-Khalifa, compagnon du père du réformisme, désormais la polémique autour de la statue du cheikh Abdelhamid Benbadis s’intensifie. Plusieurs personnes proches du cheikh sont montées au créneau ces derniers jours pour exiger l’enlèvement pur et simple de cette reproduction qualifiée de « kirsch ».

Ainsi, après son jeune frère Abdelhak Benbadis, sa nièce, la sénatrice Fouzia Benbadis et plusieurs membres de sa famille, d’autres voix se sont élevées hier en marge de la tenue à l’hôtel Hocine de la ville nouvelle Ali-Mendjli du colloque sur le défunt cheikh.

Lors de ce rendez-vous annuel, le frère du cheikh, Abdelhak Benbadis, tout en qualifiant de « la réalisation artistique de geste respectable » a toutefois exhorté les autorités à mettre fin à la mascarade et à enlever au plus tôt la reproduction du fondateur de l’association des Oulémas.

Auparavant sa nièce, la sénatrice Fouzia Benbadis, avait souhaité l’intervention du wali pour ôter la statue, non pas pour des raisons théologiques, avait-elle dit, mais plutôt à cause de l’écart entre la statue et le cheikh. Ni les traits du visage ni la silhouette ne siéent à celles du cheikh.

Une position partagée par le président de la fondation au nom du cheikh, Le Dr Abdelaziz Filali qui pour sa part, n’a pas manqué de préciser que le cheikh s’était opposé aux reproductions d’élites et les a même qualifiées d’idolâtrie.

Hier, un de ses neveux a carrément injurié le sculpteur. A noter que la statue avait été offerte par des ouvriers portugais travaillant pour une entreprise réalisatrice de projets au centre-ville.
Plusieurs sites sur la toile ont tourné en dérision la statue. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email